Libye

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier de science politique : La Libye face à l’international

Problématique : Qu’est-ce qui a poussé le peuple libyen à se révolter face au régime Kadhafi ? Quels sont les enjeux de l’intervention de l’OTAN en Libye
I) Le Régime Kadhafi
A) Le coup d’Etat
La conquête de la Libye par les italiens débuta en 1911 et s’acheva en 1939 où le pays sera considéré comme une province italienne.Après la Seconde Guerre Mondiale, la France et le Royaume-Uni se partageaient le contrôle de la Libye. Mais en 1951, grâce à l’ONU, le pays obtint son indépendance. S’organise alors un royaume fédéral dirigé par Idriss 1er, proclamé Roi par l’Assemblée Nationale.
La Libye rejoint les Nations Unies en 1955 et reçoit une aide économique de la part de la France et du Royaume-Unis en échange du maintientde leurs bases militaires dans le pays. Cependant, en 1958 et 1959, la découverte de gisements pétroliers dans le pays va modifier la politique extérieur de la Libye. Le pays établi donc des relations diplomatiques avec l’URSS dès 1956 suite à l’influence Fasciste des italiens durant la deuxième guerre mondiale et le retrait des troupes françaises et britanniques est amorcé en 1964.
Destentions commencent à s’installer dans le pays et le 1er septembre 1969, le colonel Mouammar Kadhafi organise un coup d’Etat militaire, renverse le pouvoir alors en place et proclame la République arabe libyenne. Le Régime affiche d’emblé une politique nationaliste très stricte et ordonne l’évacuation immédiate des troupes française et britanniques. S’engage alors une politique anti-italienne,anti-américaine, antibritannique et antifrançaise.
B) Des tentions internationales
A cause de ses politiques antioccidentales, et de son soutient à divers groupes terroristes tels que l’IRA ou le RAF ou encore à certains groupes armés palestiniens, la Libye va peu à peu être écartée de la scène internationale. Les Etats-Unis en particulier vont dès 1978 considérer le pays comme étant un « ennemipotentiel ».
Le 2 décembre 1979, la situation se dégrade d’avantage avec la mise à sac de l’ambassade américaine à Tripoli par 2000 Libyens qui scandent leur soutient à la révolution islamique en Iran. Les Etats-Unis dénoncent alors la Libye comme étant un « Etat soutenant le terrorisme ».
En août 1981, Kadhafi désigne le golfe de Syrte comme faisant partie des eaux territoriales libyennes. Legouvernement américain dénonce une violation du droit international et refuse d’entériner l’extension unilatérale de cette limite. Le Président Américain Ronald Reagan envoi donc sa flotte dans la zone et on assiste à de nombreux incidents tel que le crash de deux avion libyens le 19 août. Il ordonnera également plusieurs raids aériens sur Tripoli et Benghazi.
En janvier 1981, Gokouni Oueddeï,Président du Tchad depuis le 21 août 1979, annonce officiellement un projet de fusion entre le Tchad et la Libye ce qui suscite de fortes contestations internationales. En décembre 1981 la France et les Etats-Unis apportent donc leur soutien à Hissène Habré dans la guerre civile opposant ce dernier à Goukouni Oueddeï soutenu par Kadhafi. En effet, en 1973, la Libye annexe la bande d’Aozou quifaisait jusqu’alors partie du territoire tchadien. Cela repousse de 150 Km les frontières reconnues internationalement et provoque une guerre civile entre les Forces armées du Nord (FAN) de Hissène Habré démis de ses fonction de ministre de la Défense depuis le 26 avril 1980 et les Forces armées populaires (FAP) de Gokouni Oueddeï.
Le 6 mars 1982, Ronald Reagan met en place un blocus économique enversla Libye en retirant toute ses compagnies pétrolières du marché libyen notamment Exxon en 1981 et Mobil en 1983.
Le 27 avril 1984, une policière britannique, Yvonne Fletcher est abattue par des tirs en provenance de l’ambassade libyenne à Londres ce qui provoque la rupture des relations diplomatique britanniques avec la Libye.
Après l’Opération Manta d’aide militaire à Hissène Habré le 10...
tracking img