Lille 2004

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5863 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LILLE 2004

Introduction

Lille fut la troisième ville française à recevoir le titre de capitale européenne de la culture (CEC), après Paris en 1989 et Avignon en 2000.
Cette manifestation, aujourd’hui très convoitée, a été créée par le Conseil des ministres du 13 juin 1985, sur l’initiative de la Ministre grecque de la culture Melina MERCOURI, dans le but de rapprocher les citoyens de lacommunauté européenne. Le titre de CEC constitue une opportunité inégalée de mettre en valeur la diversité de la richesse culturelle en Europe et les liens qui nous unissent en tant qu'Européens. Étant donné l'attrait que suscite cette manifestation, les villes européennes se disputent le titre avec ferveur.
Les objectifs sont multiples :
•mettre en valeur la richesse, la diversité des cultureseuropéennes et leurs traits communs, y compris avec la richesse apportée par l’ensemble des populations résidentes, migrantes ou nouvellement arrivées en provenance de pays européens et au-delà
•renforcer la coopération dans le domaine culturel
• promouvoir le dialogue de façon durable au niveau européen
•améliorer la connaissance que les citoyens européens ont les uns des autres,
• favoriserl'émergence du sentiment de citoyenneté européenne.
Les villes candidates au titre doivent préparer un programme culturel remplissant des critères assez précis ayant trait à la dimension européenne de la manifestation et à la participation de ses citoyens.
Le programme doit en outre avoir des effets durables et contribuer au développement culturel, économique et social à long terme de la ville.Nous allons illustrer cette manifestation à travers le cas de Lille 2004. Métropole du Nord de la France, au sein de la mégalopole européenne, Lille a en effet accueilli toutes sortes de manifestations dans le cadre de son titre de CEC pendant un an.
Ainsi, il est pertinent de se demander : En quoi Lille est-elle un modèle de réussite ? Et en quoi cette réussite a-t-elle contribué à rendre cetévènement davantage attractif et prestigieux ?
Pour cela, nous allons développer 3 parties.

I. La genèse de la manifestation :

A. Les enjeux du projet

A l’origine, Lille avait choisi de symboliser son renouveau en se portant candidate à l’organisation des Jeux Olympiques de 2004. Après l'échec de sa candidature, il fut décidé de ne pas laisser retomber l'élan populaire, il fallait donctrouver un évènement capable d'être tout autant fédérateur et susceptible de valoriser l'image de la ville. Lille cherchait l'occasion de prouver ses capacités à porter un projet d'envergure au rayonnement international. Désignée en 1998 Capitale européenne de la culture pour 2004, la métropole du Nord et sa région ambitionnaient de devenir incontournables sur les plans culturel, touristique ouéconomique.
Lille: ville atypique. Dans la métropole nordiste, où les subventions pleuvent, où le budget alloué à la culture est l'un des plus importants en France, il n'existait pas de festival d'envergure. Et le seul grand évènement qui fait l'unanimité, qui fait la réputation de Lille à l'étranger, en France et en Europe, c'est... la grande braderie. Cette manifestation populaire réunit chaqueannée, et avec toujours plus de succès, plus d'un million de personnes. Sauf que nombre de participants à cette grande fête populaire viennent de l'étranger: des trains spéciaux sont même affrétés depuis les gares belges, anglaises, allemandes, néerlandaises...
Comment dès lors imaginer le projet d'envergure Lille 2004 ? Comme une braderie géante qui se déroulerait tout une année ? Ou comme unensemble de manifestations subventionnées, orchestrées par des bureaucrates ignorant l'aspect populaire de la capitale des Flandres ? Car Lille, ville de gauche depuis plus d'un siècle, ne peut passer à côté de la culture ouvrière, comme elle ne peut zapper son embourgeoisement, qui a permis à des structures d'élite telles l'Opéra ou le Théâtre du Nord de prospérer.
Pour Lille, l'enjeu est...
tracking img