Lllll

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. L'absence de portrait physique
On ne connaît que son nom de famille et son appartenance socio-professionnelle. Contrairement à un héros de Balzac par exemple, on ne sait rien de ses origines, de sa famille, de sa jeunesse.

2. Le regard du héros sur son histoire
Meursault se désintéresse de sa propre histoire. Loin de chercher à occuper le devant de la scène, il reste spectateur de sa vie,ne s'exprime souvent que par parataxe, ignorant toute analyse de ses propres sentiments. On peut même se demander s'il est capable d'éprouver réellement des sentiments, lorsqu'on voit son insensibilité face à la mort de sa mère, sa froideur face à Marie, qui le distrait seulement, ou encore son indifférence face à Raymond qui lui parle d'amitié.

A- Ambiguïté du héros

Diversesinterprétations sont possibles, Meursault est peut-être un héros absurde dont la vie traduit le non-sens de l'existence : Il vit dans l'inertie, séparé de lui-même, égaré au milieu de la société. Enfin Meursault est intégré dans la société par sa condamnation à mort. Au terme d'une évolution, c'est après la sentence que Meursault est concerné par son existence. Au dernier chapitre, refusant toute consolationreligieuse et toute pression morale, il affirme dans la colère les valeurs de la liberté et de la révolte. Contrairement à sa neutralité, il écrit à la fin « j’avais raison ». Meursault est-il un héros tragique, meurtrier innocent ou victime du destin ? Ou bien Meursault est un homme simple et pudique ouvert au bonheur multiple ou simple ? Ou bien encore Meursault peut être considéré comme un hommeintègre qui refuse toute tricherie avec...

III) Meursault : un anti-héros ?

1. Le regard du lecteur

Rien n'est attirant en Meursault : c'est un être banal, qui mène une vie médiocre et qui n'est capable d'aucune passion. Ce n'est pas vraiment lui qui nous intéresse, mais plutôt ses rapports avec la société, et la manière dont celle-ci réagit. C'est donc la société qui en fait un hérosmalgré lui, à nos yeux, par son intolérance.

2. Un anti-héros qui devient héros

C'est donc par son anti-héroïsme que Meursault devient un héros. Alors que chacun cherche à occuper la place prééminente, lui ne s'en soucie pas. C'est cela qui lui vaudra la peine capitale. Mais c'est aussi cela qui le grandit à nos yeux. D'une affaire somme toute banale (ce qu'on appelle un fait divers), lesjournaux ont fait le crime du siècle, parce qu'ils étaient en manque d'affaires sensationnelles et aussi parce que Meursault portait atteinte à des valeurs traditionnelles. Ils lui ont ainsi beaucoup nui, mais Meursault y gagne en épaisseur littéraire, car il défie ainsi jusqu'au bout les règles de notre société, basées sur l'ambition et l'esprit de domination.

Conclusion

Meursault est donc bienle héros de L'Étranger, mais il ne l'est que par rapport aux réactions de la société...

Meursault est il un héros ou un antihéros?
Peut-on dire que Meursault, le personnage principal du roman_ L'étranger _d'Albert Camus est un héros? Il faut d'abord faire une analyse de ce personnage,qui se distingue des autres par un différence,l'impossibilité de mentir,il vit sans considération pour lesconséquences de ses actions,ce qui ici lui apportera des problèmes et le mènera à son emprisonnement, car il est en fait incompris de la société où il vit. Mais sa différence fais son exception, et fais son personnage. Si on remonte aux origine du vrai héros, on constate qu'il se distinguait par une qualité exceptionnelle, parfois la force,parfois le courage, ou autre. Le héros antique descendaitmême d'un dieu ou d'une déesse, le héros médiéval surtout admirer par la population pour son courage et autres vertus et sert de modèle; mais le héros romanesque vient bouleverser cette idée,car il possède des conditions et des traits humains,par sa banalité,mais se distingue par un différence précise, sinon, il ne serait pas un héros. Il y a d'ailleurs une phrase d'Albert Camus lui-même qui en...
tracking img