Lorsque l'histoire ne fait rien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3777 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Michel Peyret
13 février 2010

LORSQUE L'HISTOIRE NE FAIT RIEN
OU L'IDEOLOGIE ALLEMANDE!

Karl Marx, comme souvent en collaboration avec Engels, a rédigé « l'Idéologie allemande » autour de avril-mai 1846.
Cette approximation s'explique par le fait qu'ils n'avaient pu, à l'époque trouver un éditeur.
Cependant, cette importante élaboration, un travail qui compte dans l'oeuvre deMarx et Engels, fut retrouvé et publié pour la première fois de façon posthume en 1932 par David Riazanov, lequel fut responsable de l'institut Marx-Engels de Moscou et qui, d'ailleurs, ne tardera pas à disparaître comme nombre de communistes sincères, mais lui parce qu'il avait acquis le défaut majeur de trop bien connaître l'oeuvre de Marx pour laisser cautionner des faux.
Comme bien d'autresoeuvres de Marx-Engels, celle -ci a également été connue tardivement bien qu'elle soit d'une grande vigueur et qu'elle soit certainement l'exposition de la théorie de l'histoire selon Marx la plus longue, la plus détaillée et, comme telle, la plus compréhensible et accessible!
Est-ce bien utile de la connaître?

L'HISTOIRE NE FAIT RIEN

Le questionnement apparaîtra étrange à plus d'une, à plusd'un, Marx n'est-il pas souvent présenté comme le « père », voire comme « l'inventeur » du matérialisme historique!
Pourtant, c'était le thème d'une intervention de Daniel Bensaïd à l'occasion du colloque « Pensare con Marx, ripensare Marx » qui s'est tenu à Rome le 26 janvier 2007 et mise à jour le 7 février 2010.
Il l'avait intitulée: « L'histoire ne fait rien. »
Il s'en expliquait ainsi:« Contrairement à une idée bien répandue, marx n'est pas un philosophe de l'histoire...Il est plutôt l'un des premiers à avoir rompu catégoriquement avec les philosophies spéculatives de l'histoire universelle: providence divine, téléologie naturelle, ou odyssée de l'Esprit.
« Cette rupture envers « les conceptions vraiment religieuses de l'histoire » est scellée par la formule définitive de Engelsdans la « Sainte Famille »: « L'histoire ne fait rien! »
« Ce constat lapidaire, ajoute Daniel Bensaïd, écarte toute présentation anthropomorphique de l'histoire en personnage tout puissant tirant les ficelles de la comédie humaine dans le dos des êtres humains réels.
« Il est développé et décliné à de multiples reprises dans « L'Idéologie allemande ».

TOUT CE QUI ARRIVE DEVAIT-ILOBLIGATOIREMENT SE PRODUIRE?

Marx et Engels y récusent une vision apologétique de l'histoire selon laquelle tout ce qui arrive devait nécessairement se produire pour que le monde soit aujourd'hui ce qu'il est, et pour que nous devenions ce que nous sommes: « Grâce à des artifices spéculatifs, on peut nous faire croire que l'histoire entrera une seconde fois « les possibles latéraux » ( selonl'expression de Pierre Bourdieu ) qui ne sont pourtant pas moins réels...que le fait accompli résultant d'une lutte incertaine... »
Et Daniel Bensaïd de citer Blanqui: « Parce que les choses ont suivi ce cours, il semble qu'elles n'auraient pu en suivre un autre. Le fait accompli a une puissance irrésistible. Il est le destin même. L'esprit en est accablé et n'ose se révolter. Terrible force pour lesfatalistes de l'histoire, adorateurs du fait accompli! Toutes les atrocités du vainqueur, la longue série de ses attentats sont froidement transformées en évolution régulière inéluctable, comme celle de la nature. »
Mais, ajoute Blanqui, « l'engrenage des choses humaines n'est point fatal comme celui de l'univers: il est modifiable à toute minute. »
« Car, ajoute Benjamain également sollicité pourla démonstration, « chaque minute est une porte étroite par où peut surgir Le Messie. »
Curieuse cette façon de réintroduire le fait religieux!

LE DOUBLE CARACTERE DU FAIT RELIGIEUX

Certes, la célèbre phrase qui veut que « la religion soit l'opium du peuple » n'est certainement pas la quintessence de la conception marxiste du phénomène religieux.
Pour sa part, Michael Löwy montre que...
tracking img