Madame bovary l'incipit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (990 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Madame Bovary, L’incipit

Madame Bovary est un roman de Gustave Flaubert paru en 1857. Le titre original était Madame Bovary, mœurs de province. Au début, Flaubert ne voulait pas qu'on illustre sonroman avec un portrait de femme pour laisser libre cours à l'imagination du lecteur.

Madame Bovary est l’histoire d’une femme sui a toujours voulu vivre sa vie comme dans les livres qu’elle lit,une vie hors du commun où amant et folie s’y mélange. Pourtant elle se marie avec Charles un homme qui est vraiment banale et sans forme d’excentricité comme sa femme. Elle s’ennuie beaucoup et aprèsavoir trompé son mari et s’être fait prendre ses biens car elle dépensait trop. Elle se suicide.
Nous étudierons l’incipit de ce roman.

Cet incipit de roman, « in medias RES », peut étonner dans lamesure où le personnage présent n’est pas le personnage principal. Pour notre lecture méthodique nous choisirons deux axes : l’organisation même de l’incipit et sa valeur de prolepses ainsi que ledévoilement progressif de ce personnage énigmatique car non désigné dès le début.

Plan de l’étude
1) Caractéristiques et originalité de l’incipit

a) Jeu sur les temps : incipit in medias res

_L’utilisation du passé simple pour les actions avec « entra » l, « fit » 6, « commença »24
_L’utilisation de l’imparfait pour la description qui est en passant un style très prononcé pour Flaubert,puisqu’il aime faire de longue description afin que son roman ce rapproche au plus près de la réalité avec « portait » 3, « dormaient » 3, « l’apercevait » 13
_La forme d’un dialogue 7 : « MonsieurRoger … âge »
« Levez-vous.. » 52
« Que cherchez-vous ? »80

C’est à l’aide de ce jeu sur les temps que Flaubert, va en parti décrire le comportement et le physique de Charles.

b) le jeu despronoms

On commence la lecture avec le « nous étions » 1 ce qui peut paraître bizarre puisque nous ne savons pas qui représente vraiment le nous, nous retrouvons ce pronom 6 « Nous fit rasseoir »...
tracking img