Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au milieu du XIXe siècle le grammairien Bernard Jullien distingue encore « littérature » et « grammaire » : pour lui, la pointe ultime de la « haute grammaire » dépasse depuis l'Antiquité [7] la description des mécanismes de la langue pour aborder les critères du beau dans l'aspect formel et stylistique des textes. La littérature qui « classe et étudie les ouvrages (présentant un intérêt destyle) » [8] va au-delà : elle prend en charge l'étude et le questionnement sur le fond, sur le contenu des œuvres, par exemple les thèmes abordés et les points de vue choisis par les auteurs, ce qui n'exclut évidemment jamais les interférences avec la morale comme le démontrent les procès faits à la même époque à Baudelaire et Flaubert pour atteinte aux bonnes mœurs en 1857. Bientôt la « grammaire »se limitera à la description de la langue, devenant un outil pour la littérature qui s'occupera de l'observation et à l'appréciation des aspects formels comme des contenus des œuvres. On peut noter que des « sciences » nouvelles comme la stylistique ou la linguistique reprendront dans la deuxième moitié du XXe siècle ce rôle de la haute grammaire dans l'étude des textes.

La fille de Louis XVlisant

La femme au livre est devenue un topos du portrait en peinture
Finalement, le champ de la « littérature » s'élargit au XXe siècle à toutes les productions écrites, non sans débats sur les canons littéraires : on discute aussi bien les contenus (sentimentalisme des romans de gare, pornographie et érotisme) que la forme (roman sans ponctuation, vers libre, écriture automatique). On utilisedonc de plus en plus des catégories affinées comme roman historique, littérature de science fiction ou paralittérature, sans faire disparaître les désaccords sur la qualification littéraire de certains types d'œuvres comme le roman de gare, le roman-photo ou la bande dessinée. On remet également en cause la notion de genre littéraire et de types de texte ainsi que leur hiérarchisation comme onréévalue les œuvres du passé (exemple récent : Charles Dantzig Dictionnaire égoïste de la littérature française, 2005).
La littérarité : questions à la littérature[modifier]
Les débats esthétiques et moraux ne seront d'ailleurs jamais clos d'autant que les ambitions des auteurs ne correspondent pas nécessairement avec les attentes des lecteurs, posant ainsi la question des avant-gardes quiapparaissent à chaque génération ou presque depuis 1830 et que reflètent les mouvements littéraires qui se sont succédé comme le romantisme, le naturalisme, le décadentisme, le dadaïsme... Le découpage en périodes historiques ou en aires linguistiques fait aussi débat et se conjugue avec d'autres éclairages : distinction des auteurs selon le sexe (littérature féminine), l'orientation sexuelle (littérature «gay »), des approches politiques (littérature communiste)...
La littérature s'interroge également régulièrement sur sa nature et sur son rôle depuis la fin du XIXe s dans la pratique (ex. Lautréamont, Mallarmé, Camus) comme dans la théorisation (ex. Paul Valéry, Sartre). D'abord surtout centrée sur la poésie par les « modernes » (Surréalistes, Lettristes, Oulipo), la réflexion s'est portée sur leRoman avec le Nouveau Roman dans les années 1950-1970 et « l'ère du soupçon » qui remet en cause la notion de personnage, la chronologie, ou sur des genres nouveaux comme l'autofiction aujourd'hui, et également dans le théâtre (Antonin Artaud - théâtre éclaté de Beckett ou Ionesco). Des débats se sont ainsi ouverts portés par les créateurs comme par les universitaires et les critiques, parexemple à propos du lien entre l'œuvre et l'auteur récusé par Proust contre Sainte-Beuve, ou de la « mort de l'auteur » que proclame Roland Barthes pour qui la place majeure revient au lecteur qui réécrit le texte pour lui-même.
En fait la « littérarité d'un texte », c'est-à-dire ce qui fait qu'un texte est littéraire, appartient à la littérature, est toujours la question centrale : des approches...
tracking img