Mais quel document?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Je suis surtout là pour consulter les textes déjà mis en ligne, moi.
Je disserterai sur l'anthropologie et autres grands sujets lorsque j'aurai de l'expérience et un vocable plus adapté...
Ahtiens, j'apprends à l'instant qu'il me faut remplir cette case d'au minimum deux cent cinquante mots.

L'expérience, le savoir, la connaissance. Telles sont les clés pour être à même de disserter dequoi que ce soit.
Hélas, ce sont là trois notions qui me font bien défaut. Et cela justifierait pourquoi je viens ici, humble et avide d'apprendre, sur DissertationGratuites.com
Mais lesdites chosesproviennent, à mon avis, d'une certaine ouverture d'esprit et d'humilité. Reconnaître que son avis n'est rarement aussi éclairé que nos aînés intellectuels, accepter que l'on est inévitablementinfluencé, dirigé de manière intéressée vers quelque chose de précis dans la société dans laquelle, nous, occidentaux, vivons.

Voilà, pour ceux qui sont soucieux de ne pas avoir des parasitesimproductifs sur ce site, ce que je pense et écris sur mon document imposé. Il faudra cependant attendre quelque temps pour que je consigne quoi que ce soit de mes considérations sur le monde dans lequel jevis.
Et si en plus les textes doivent être documentés...! Il faudrait avant tout savoir faire départager le mensonge de la vérité, l'influencé de l'indépendant dans les sources d'informations qui noussont données. La libre information n'existe pas. La vérité est subjective.

C'est impressionnant comme deux cent cinquante mots me paraissent beaucoup. Et c'est requis pour accéder à ce site.Ennuyeux, à vrai dire. Très ennuyeux. J'avoue ne pas savoir quoi écrire davantage. Rien ne me semble idoine à relater ici même, sur mon pseudo-document.
Rien !
Tout n'est que vanité. Les gens naissent etvivent jusqu'à en mourir ! Ne serait-il pas plus simple de ne jamais exister ? Tout ce que nous laissons derrière nous est notre progéniture, qui elle même fera exactement la même chose que nous....
tracking img