Manon lescaut - la rencontre amoureuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Manon Lescaut
La rencontre amoureuse

Introduction

Les premières pages du roman sont consacrées à la présentation des circonstances dans lesquelles l’auteur des Mémoires et aventures d’un homme de qualité a rencontré le chevalier Des Grieux. Le récit de Des Grieux commence aussitôt après et la scène de rencontre se situe presque au début du récit, ce qui souligne son importance dansl’histoire. C’est une rencontre qui est présentée sous le signe du hasard et de la fatalité (souvent associée à une destinée), puisqu’elle est caractérisée par un véritable choc, un coup de foudre. Elle est rapportée à travers une alternance de récit à la première personne et de discours rapportés. Avec le recul du temps, le narrateur est capable d’analyser ce qui, à ce moment-là, l’a atteint, et qu’elleétait sa vulnérabilité. Le texte comporte donc une analyse psychologique menée avec lucidité et précision, et parfois une certaine ironie, proche parfois du cynisme. Il est aussi caractérisé par une vision à distance, l’une des originalités du roman. Dès lors, si le récit de cette rencontre violente et bouleversante est aussi le lieu d’une analyse dont les signes prémonitoires sont multiples, iln’en est pas moins révélateur d’une passion fatale dont la seule issue ne pourra être que le malheur.

I. La révélation amoureuse
A. le coup de foudre
Le portrait très élogieux de la jeune fille : l’adjectif mélioratif « charmante » renforcé par l’adv d’intensité « si », l’expression « air charmant ».
Le champs lexical de l’amour : « enflammé », « transport », « mon cœur », « désirs »,« sentiments », « tendresse » et le terme même « amour » revient trois fois.
Le vocabulaire de l’épopée : « je combattis », « je l’assurai que […] j’emploierais ma vie pour la délivrer ».
B. la métamorphose de DG
Au début de la rencontre, il est présenté comme : « excessivement timide et facile a déconcerter », les termes « sagesse », « retenue », « faiblesse » soulignent cette nature.
Unechangement radical s’opère souligné par les anthithèses : « moi, qui n’avais jamais pensé […] moi, dis-je, dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue, je me trouvai enflammé tout d’un coup jusqu’au transport » ; « j’avais le défaut […] mais loin », insistant par ailleurs sur son inexpérience.
Les verbes introducteurs de parole soulignent encore ce changement de personnalité : « ellereçut toute mes politesses », « je lui demandai », « je lui parlai », « je l’assurai ».
Il lui avoue même son amour alors qu’il vient à peine de a rencontrer : « je lui parlai d’une manière qui lui fit comprendre mes sentiments ».
De plus il utilise un vocabulaire facilement hyperbolique pour exprimer ce qu’il sent en lui. Les termes « enflammé », « transport », « éclairé », suggèrent un élansoudain, une véritable métamorphose, un processus incontrôlable. Cette force cette élan, se traduisent par des actes et des initiatives tout à fait impensables et surprenants, que le narrateur énumère : « je m’avançais », « je lui demandai », « je lui parlai d’une manière.. », « je combattis », « je l’assurai ».
Discours très déterminé et très assuré comme le souligne l’expression « tant de hardiesseet de facilité à m’exprimer ». L’utilisation du passé simple insiste de plus sur la rapidité de décision et l’immédiate mise en œuvre, presque irréfléchie, des initiatives.
II. Une écriture révélatrice du caractère tragique de la passion
A. La mise à distance narrative
Le récit s’effectue après la mort de Manon. Le narrateur est devenu adulte et porte un regard lucide et critique surcette première rencontre. L’emploi de passé souligne ce décalage temporel. On note aussi deux prolepses (= des anticipations) par rapport au déroulement chronologique de l’histoire : «  qui a causé dans la suite tous ses malheurs et les miens » et « l’ascendant de ma destinée qui m’entraine à ma perte ».
L‘analyse a postériori est souligné par les connecteurs logiques « mais », « car »,...
tracking img