Marcolvaldo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce document est un extrait du livre, écrit par Marcovaldo d'Italo Calvino, un auteurcélèbre en Italie, publié en 1963 (1 360 nouveau). A cette époque, le boom économiquede l'Italie en vie. Dans ceroman aborde de nombreux thèmes qui caractérisent etanalyser les années italiennes boom économique à travers les yeux de la protagoniste,Marcovaldo. Voici la société de consommation qui racontel'histoire de Marcovaldoavec sa famille au supermarché.
Dans la première partie, nous allons étudier la transformation de la société de production dans les sociétés de consommation. Et ensuite, nousallons étudierl'inégalité des classes sociales renforcée par ce nouveau système.

De dès les premières lignes, l'auteur fait une objection dans le comportement des gens.Exprimé de façon très efficacede la nature de «modèle de consommation", qui a finiles heures de travail, il se jeta dans les supermarchés. Donc, nous pouvons voir que le changement de comportement des gens en fonction de l'heure dela journée. Cela montre aussi le cercle vicieux qui a été installé. La production et la consommation vontde pair (VONTI de paire). Les gens ont mis la main sur la ville («la ville tomba entre lesmains des consommateurs » R.1) avec leur changement mécanique marquée parl'utilisation du mot "switch" (R.5) et "la course du piston (r. 11).
Puis, il présente pour le consommateur comme violent ettéméraire. L'expression «déplacer les coudes de tout le monde dans les côtes" (R.9-10) révèlequest'aggressività. La société de consommation a enlevé leur chance de réfléchir.Ainsi, l'individu devient ce quiest une réification de l'individu.
La société est encore à stimuler l'enthousiasme des consommateurs en proposant des produits pour les attirer. Leur but est d'inciter les gens à consommer. Grâce àcettedescription, l'auteur met l'accent sur l'idée de désordre et de brullicante foule dans les supermarchés ("une ligne continue serpentait" R.7; «embouteillage» r.21, «une forêt dejambes"...
tracking img