Marivaux, lecture analytique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Marivaux, Le jeu de l’amour et du hasard.

Lecture analytique n°1. Acte I, scène 7 et 8 ou 8 et 9 selon les éditions. L’entrée en scène d’Arlequin.

Introduction :
1. Rapide présentation de Marivaux (vous reporter au travail fait en module)
2. Rapide présentation de la pièce (rédigez un court résumé en trois lignes), et de la mise en scène qui nous a servi de support
Ces deux premièresparties seront communes à toutes les lectures analytiques.
3. Situation des scènes étudiées : Nous sommes au début de la pièce. Dorante et Sylvia se sont déjà rencontrés sous leur fausse identité et sont tous deux troublés par cette rencontre. Ici nous avons l’arrivée d’Arlequin, sous l’identité de Dorante. Le spectateur, qui est le seul à savoir qui sont vraiment les personnages, va pouvoirsavourer le comique de situation provoqué par les jeux de travestissement. Arlequin va-t-il se montrer à la hauteur de son rôle ? Et comment vont réagir Dorante et Syvia ?

I. Arlequin : Un mauvais acteur.

a) des paroles déplacées (et une gestuelle qui accentue cet aspect)
Utilisation d’un vocabulaire familier beau-père, femme, ce qui est renforcé par les adjectifs possessifs : mon et ma. ;interjections un peu méprisantes : Eh ! oui ; pardi.
Une syntaxe simpliste : un domestique là-bas m’a dit d’entrer ici et que…
Des questions qui révèlent un manque d’éducation. (première réplique)
La mise en scène (chute d’Arlequin dans l’escalier, mimiques, prononciation) souligne comiquement le manque d’éducation et de pratique d’Arlequin. Cela sera encore accentué dans la scène 8(ou 9) où l’onvoit Arlequin enlever sa perruque et ses chaussures.. Visiblement le rôle qu’on lui fait tenir lui demande des efforts et il n’est pas vraiment à la hauteur.
b) Une conception bien légère du mariage.
Mon beau-père, ma femme, une bagatelle, quand on n’y a pansé on n’y pense plus, je viens pour épouser…
Tous les mots employés par Arlequin montrent que le mariage est pour lui quelque chose qui n’aaucune importance, ce qui n’est évidemment pas l’avis de Dorante, son maître. C’est en cela qu’il n’est pas « sérieux », comme le lui reprochera Dorante dans la scène 8 (ou 9).
Ce décalage peut s’expliquer par le fait que le mariage pour les valets n’a pas la même importance sociale que pour les maîtres, sauf s’il leur permet de progresser socialement (c’est ce dont rêveront Arlequin et Lisetteensuite.)
c) une attitude ambiguë envers Sylvia.
Arlequin interpelle celle qu’il croit être une femme de chambre (soubrette) familièrement.  « Que dites-vous là à mon valet, la belle ? ». « Vous qui êtes si jolie ». Dans la mise en scène, on le voit prendre des positions de conquérant ; il se pavane, fait le beau devant la soubrette.
Il se conduit ici en valet qui croit se conduire comme un maîtreet se montre grossier.

Arlequin joue donc bien mal son rôle, ce qui va avoir pour effet de provoquer la colère de Dorante et la stupeur de Syvia qui croit avoir devant elle un maître.

II. Les maîtres face au valet travesti.
a) Dorante.
Il connaît la véritable identité d’Arlequin et il lui a expliqué comment il devait se tenir «  Je t’avais donné de si bonnes instructions ! je t’avaisrecommandé d’être sérieux ».
En présence de Sylvia, sans quitter son identité son identité de Bourguignon, il va tenter de mettre Arlequin en garde, avec des mots qu’il souligne par la prononciation.
« Il était impossible qu’on nous reçût mal, Monsieur », « Elle a raison, Monsieur », « Attendez donc qu’il soit fait ».
Mais ces mises en garde ne sont pas entendues par Arlequin qui ne comprend pasvraiment le langage de son maître. (Scène 8 ou 9) : Il ne comprend pas le sens du mot sérieux qu’emploie son maître. Il le confond ici avec  grave, triste « et , puisque le sérieux n’est pas suffisant, je donnerai du mélancolique, je pleurerai s’il le faut ».
Dorante est d’une part en colère contre son valet (Butor + coup de pied dans la mise en scène), d’autre part déstabilisé. Peut-il continuer...
tracking img