Marx

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4105 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Année universitaire 2009-2010

Séances de travaux dirigés de Théories de la valeur et de la répartition
Cours de Jean Dellemotte – Travaux dirigés assurés par Thibault Darcillon

PARTIE II : KARL MARX (1818-1883)
DOSSIER n°1 : LA MARCHANDISE ET LE TRAVAIL
Problé matique du dossier: En quoi la théorie de la valeur-travail proposée par Marxdiffère-t-elle de celle proposée par les économistes Classiques ? Introduction : présentation du cadre général du champ d’analyse de Marx (document n°1). Qui était Karl M ARX ?

K

arl MARX est né à Trèves en Rhénanie le 5 mai 1883. Après des études de philosophie et de droit, MARX devient journaliste et s’engage dans la vie politique en jouant un rôle actif dans la Première Internationale fondée en 1864.Philosophe, sociologue et économiste 1 , Marx a écrit de nombreux ouvrages dont les plus célèbres sont Le Manifeste du parti communiste (1847), plaidoyer en faveur de l’union révolutionnaire des travailleurs et Le Capital (1867, 1885, 1894 et 1910) comportant quatre Livres et constituant l’élément central de son analyse de l’économie capitaliste. Rongé par la maladie, MARX décède à Londres le 14mars 1883. L’objet du Capital, Livre I : la « critique de l’économie politique » MARX, en tant que philosophe de l’Histoire, est partisan du matérialis me historique : au cours de l’histoire de l’humanité, il y a eu d’autres modes de production qui ont précédé le capitalisme, à savoir les modes de production esclavagiste (sous l’Antiquité) et féodal (au Moyen-âge). Ainsi, le capitalisme
1Parmi les ouvrages de philosophie, on trouve L’idéologie allemande (1846), Misère de la philosophie (1847), l’AntiDühring (1878). Parmi les ouvrages d’économie, on trouve Le Capital (1867), La contribution à la critique de l’économie politique (1858), Travail salarié et capital (1849), et Salaires, prix et profits (1865). Dans le Capital, Marx a rédigé le livre I publié en 1867 sous forme debrouillons, Engels va publier les livres II et III à part ir des notes de Marx, et le Livre IV apparaîtra sous le titre de Théorie sur la plus-value (1910). Parmi les ouvrages de sociologie et des ouvrages militants, on trouve Manifeste du parti communiste (1848), Critique de la philosophie de droit de Hegel (1843); La lutte des classes en France (1850) et la Critique du Programme de Gotha (1875).

-1- n’est pas appelé à perdurer et doit donner naissance, selon MARX, au mode de production socialiste. Chaque mode de production se caractérise d’une part par des rapports sociaux entre les classes sociales et d’autre part par les forces productives qui renvoient aux méthodes de production. Les rapports de production capitalistes sont des rapports transitoires, des rapports issus de l’histoire etque les hommes peuvent changer. Ainsi, contrairement aux Classiques, il n’existe pas de lois naturelles, universelles et non immuables mais uniquement des rapports sociaux spécifiques au mode de production en vigueur. Historiquement, les rapports sociaux se heurtent aux forces productives. L’objet de l’étude de Marx est de fournir une « critique de l’économie politique ». Le champ d’analyse de MARX : Le mode de production capitaliste repose fondamentalement sur la séparation du travailleur vis-àvis des moyens de production. Selon MARX, c’est « l’accumulation primitive du capital » qui enclenche le processus d’accumulation et qui engendre la segmentation de la société. Le processus des enclosures en Angleterre au XVIIème siècle, par l’exode rural d’une main-d’œuvre nombreuse et peuqualifiée, a contribué à accélérer l’accumulation primitive du capital. L’apparition du « capital industriel » a permis l’introduction des rapports de production spécifique du mode de production capitaliste. MARX va s’attacher à expliquer la genèse du capital. Tout comme les Classiques, l’analyse de la société de Marx se décompose entre classes sociales, les capitalistes – assimilés à des bourgeois –...
tracking img