Marx

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
KARL MARX
Le Manifeste du Parti communiste


L’homme (1818-1883)


Il naît dans une famille allemande juive convertie au protestantisme (père avocat) ; sa famille est aisée et il connaît une jeunesse insouciante et gaie. Il fait des études de philosophie et obtient son doctorat mais ne peut obtenir une chaire à l’université en raison de ses orientations politiques démocratiquesrévolutionnaires. Il devient donc le rédacteur en chef d’un journal interdit par le gouvernement.

Il fréquente les différents cercles socialistes de l’époque (Saint-Simon, Fourier, Proudhon) et surtout les cercles d’ouvriers allemands, ce qui le pousse à se rallier au communisme radical et révolutionnaire. Il rencontre Friedrich Engels, avec qui il entretiendra une amitié profonde et des échangesintellectuels durant toute sa vie. Leur pensée et leur œuvre sont intimement liées, on ne peut pas vraiment les séparer (c’est d’ailleurs avec lui qu’il élaborera sa théorie du matérialisme historique).

Il se réfugie à Bruxelles où il milite dans divers groupes révolutionnaires et participe à la création de la Ligue des communistes (« prolétaires de tous les pays, unissez-vous »). Il publie l’annéesuivante le Manifeste (1848). Il voyage en Angleterre et se fait expulser de divers pays à cause de son militantisme. Il travaille comme un forcené et vit progressivement dans un grand isolement et une grande précarité, proche de la misère. Il poursuit ses recherches jusqu’à sa mort pour accumuler des matériaux, mais ne peut achever Le Capital (Engels en finira la rédaction). On voit donc uneimbrication étroite entre la vie militante et la vie intellectuelle. Son œuvre est considérable ; à la fois philosophique, économique, politique et sociologique. Sa pensée se caractérise par une cohérence d’ensemble qui en fait sa force ; et sa théorie a été affinée tout au long de sa vie.

Ses ouvrages majeurs :
- Le Capital
- La Sainte Famille ou Critique de la critique critique
- L'Idéologieallemande
- Misère de la philosophie
- Manifeste du Parti communiste
- Les Luttes de classes en France
- Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte


Rappel des concepts marxistes

1. le mode de production

Chaque société peut schématiquement être divisée en deux éléments : l’infrastructure et la superstructure :
• l’infrastructure est la base économique de la société. Elle fait correspondreles forces productives (cad autant les techniques, les machines et les outils que les hommes qui les manient) avec les rapports sociaux de production (cad les places occupées dans le processus de production et de consommation des richesses sociales, à la base de la division de la société en classes)
• à partir de cette base économique va s’édifier une superstructure sociale qui comprend lesinstitutions politiques et juridiques, ainsi que l’ensemble des idées philosophiques, religieuses, morales et politiques.

La superstructure est déterminée par l’infrastructure, mais elle exerce également une certaine influence en retour.

Il y a eu une succession des modes de production dans l’histoire :
• le mode primitif (hiérarchie familiale fondée sur l’âge et dont le but est desurvivre)
• le mode antique (organisation sociale-militaire avec un rapport antagoniste entre les citoyens et les esclaves)
• le mode féodal (la propriété privée est aux mains des grands propriétaires terriens utilisant la force de travail des serfs)
• le mode capitaliste (division du travail très poussée et relations sociales fondées sur l’exploitation)

2. les classes sociales

Iln’est pas le premier à en parler mais il est en revanche le premier à avoir formulé une théorie dessus (dans une lettre il écrit « Je n’ai ni le mérite d’avoir découvert l’existence des classes dans la société moderne ni d’avoir découvert leur lutte. Les historiens bourgeois avaient bien avant moi exposé le développement historique de cette lutte des classes, et les économistes bourgeois...
tracking img