Mciro credit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3021 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les caractéristiques du microcrédit

Qui en sont les bénéficiaires ?
Ce sont d’abord les pauvres. Selon les standards internationaux, cela signifie qu’il se situe dans la moitié inférieure de la population vivant sous le seuil de pauvreté national ou ceux qui, comme plus d’un milliard de gens, vivent avec moins de 1 $US par jour.
Ce sont également les exclus du système bancaire. 80% de lapopulation mondiale fait partie de ce qu’on appelle les non-bancables. Ces personnes sont exclues du système bancaire classique soit parce qu’elles habitent dans des régions reculées ou dans des pays où les réseaux bancaires sont limités soit parce que ces derniers les considèrent comme trop risquées …
Ce sont souvent des personnes de sexe féminin. En effet, les femmes ont toujours été au cœurdu développement de la micro finance à travers le monde et sont en majorité les bénéficiaires des IMF (leur taux de remboursement est d’ailleurs plus élevé que celui des hommes). Le microcrédit est un outil efficace de développement économique au féminin qui contribue à l'autonomie des femmes et améliore aussi les conditions de vie de toute la famille. on peut considérer le microcrédit comme unlevier de revalorisation de la femme et comme un facteur d'évolution profonde des sociétés par le rééquilibrage qu'il induit entre les sexes .

Ainsi plus précisément, le microcrédit s’adresse aux personnes exerçant une activité au niveau local avec un impact sur le développement.Le plus souvent ces personnes travaillent dans l'agriculture (coopératives paysannes); l'élevage, la pêche, l'artisanat(associations artisanales féminines), le petit commerce (vendeurs ambulants), le recyclage ou encore le tourisme.
Dans les zones rurales, le microcrédit peut aider à payer des graines, de l’équipement agricole ou du bétail. Dans les zones urbaines, les clientssont plus diversifiés : petits commerçants, services tertiaires, des artisans, des vendeurs de rue… Le microcrédit peut leur servir à acheter des équipements, du matériel de production… Par définition, les zones rurales sont les plus peuplées. En zone rurale, les distances sont plus grandes et le réseau de transportest moins dense, ce qui explique qu'en ville, les coûts opérationnels pour l’IMF sont moindres car l’agent de crédit, couvrant un périmètre plus concentré, peut rendre visite à plus de clients en moins de temps.


Le cycle économique en milieu rural suit celui des saisons (plantations, récoltes…) et les prêts sont alors généralement plus long que les prêts en milieu urbain.

Lesbénéficiaires ne sont pas toujours dans une situation désespérée. Ils réussissent en général à joindre les deux bouts, mais ils restent extrêmement vulnérables. Le moindre imprévu dans leur vie peut les faire déraper vers la pauvreté la plus extrême. Les services de microfinance peuvent leur fournir une certaine sécurité sur le plan financier en stabilisant leurs revenus.

Aujourd’hui, trois milliards depersonnes (50% de la population mondiale) vivent avec moins de 2 dollars par jour et 1 milliard avec moins de 1 dollar par jour. C’est la base de la pyramide, le « marché » des plus pauvres. On estime que, grâce à la micro finance, plus de 500 millions de personnes pourraient démarrer leur propre activité et sortir du cercle vicieux de la pauvreté : les pauvres qui arrivent tout juste à survivreavec leurs faibles revenus ne peuvent pas améliorer leur quotidien pourtant, beaucoup nourrissent des projets viables qui pourraient créer des richesses s’ils avaient un apport financier initial.
Tous ces bénéficiaires peuvent venir de multiple endroits car aujourd’hui, la micro finance est présente dans le monde entier. Cependant c’est surtout en Asie du Sud Est (Bengladesh et Inde) et en...
tracking img