Merci !

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4009 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONSCIENCE

Pouvoir de réflexion : conscience de soi, conscience d’autrui, conscience du monde sont avant tout pouvoir de réflexion. Etre conscient c’est conformément à l’étymologie latine CUM SCIENTIA : être présent à son savoir.
2 formes de conscience :
* Conscience immédiate : relation de l’homme au monde : on sait, on est conscient des objets qui nous entourent et on réagit à leurprésence / contact.
* Conscience réfléchie : consiste à nous percevoir nous-mêmes comme percevants. EX ; j’ai froid : conscience du froid et de moi-même ayant froid.

DESCARTES : 1596-1650, philosophe français, personnage surprenant, hors normes. Il s’est voulu sans attaches : célibataire, laïc, inféodé à un grand seigneur, il se fit soldat par goût des voyages et de l’aventure. Vocationen 1619 et décide alors de se consacrer uniquement aux travaux de l’esprit. Il s’installe en Hollande protestante, à portée épistolaire de tout ce qui comptait dans la communauté scientifique internationale. C’est dans sa propre pensée qu’il découvre l’essence de son être en même temps que la preuve de l’existence de Dieu. Discours de la Méthode (1637) relève de la littérature : récit personnel,sorte d’autobiographie intellectuelle et vivante, écrit en français et non en latin et s’adressant à un public de non-spécialistes. Le cartésianisme est à la mode à partir de 1660. Succès mondain tardif mais considérable. Il marque une rupture dans l’histoire de la pensée. Sa philosophie, par le rejet de l’autorité et de l’histoire, par la confiance accordée à la raison, par la conception de Dieucomme l’intelligence suprême, préparait les voies au rationalisme déiste du siècle suivant.
Descartes affirme que c’est à partir de notre pouvoir de penser que se constitue ce qu’il y a d’essentiel en nous : notre expérience du monde. Le corps humain devient une machine, l’âme d’une simple chose qui pense, dotée par Dieu de certaines idées et assurée par lui de son expérience du vrai. Dans latradition aristotélicienne, l’âme humaine se définit comme la forme principale d’un corps qu’elle anime dans ses moindres mouvements, forme que l’on peut diviser en 3 parties : végétative, sensitive et raisonnable. Descartes rompt avec cette tradition. Selon lui, l’homme a en lui une seule âme pensante qui s’exprime : le Cogito. Cette âme est sujette aux sensations, imaginations, émotions… mais ce nesont là que différentes formes de la pensée.
« Et enfin, considérant que toutes les mêmes pensées, que nous avons étant éveillés, nous peuvent aussi venir, quand nous dormons, sans qu’il y en ait aucune pour lors qui soit vraie, je me résolus de feindre que toutes les choses qui m’étaient jamais entrées en l’esprit, n’étaient non plus vraies que les illusions de mes songes. Mais, aussitôtaprès, je pris garde que, pendant que je voulais ainsi penser que tout était faux, il fallait nécessairement que moi, qui le pensais, fusse quelque chose. Et remarquant que cette vérité : « je pense, donc je suis », était si ferme et si assurée que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n’étaient pas capables de l’ébranler je jugeai que je pouvais la recevoir sans scrupule pour lepremier principe de la philosophie que je cherchais. » Discours de la Méthode, 1637
« De sorte qu’après y avoir bien pensé, et avoir soigneusement examiné toutes choses, enfin il faut conclure, et tenir pour constant que cette proposition : Je suis, j’existe, est nécessairement vraie, toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit. » Descartes, Méditations métaphysiques,1641, IIe méditation.
La conscience, c’est donc le pouvoir de réflexion, un miroir me renvoyant simultanément mon image et celle du monde en me donnant ainsi la possibilité d’en retoucher l’image. Le monde de la conscience est intérieur. Toute conscience est une forme de rapport au monde réel, l’homme est un support permanent de tous ses actes, de toutes ses paroles, de toutes ses pensées.
La...
tracking img