Michel et augustin - etude marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7963 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Licence Gestion – Cours Nouvelles formes de marketing - 2009 Etude de cas

Kammogne Armelle – 27008149 Meier Erika – 27000488 Mita Alis – 26002411

Introduction
« Michel et Augustin » est une entreprise du secteur agroalimentaire qui a vu le jour en 2004 à Paris grâce à l’acharnement de ses deux cofondateurs, Michel de Rovira et Augustin Paluel Marmont. Les débuts de cette entreprise ontété assez difficiles, les cofondateurs fabriquaient eux-mêmes leurs produits et faisaient le tour des épiceries de leur quartier afin de trouver des distributeurs. A force de volonté ils ont petit à petit réussi à imposer leur marque dans un réseau de plus en plus grand d’épiceries et finalement dans la grande distribution grâce à Monoprix notamment. Le principal challenge de « Michel et Augustin »reste de se faire une place sur un marché déjà très encombré et qui est quasiment le monopole des grandes marques. Il est en effet assez difficile de percer dans le secteur agroalimentaire pour une entreprise peu connue et qui n’a pas les moyens financiers de rivaliser avec les grandes marques, aussi bien au niveau de l’innovation qu’au niveau de la communication. Dans la perspective d’unecroissance future, ils auront également à relever le défi de garder un positionnement identique tout en commençant à communiquer sur des supports plus conventionnels. C’est en effet un passage obligé pour toute entreprise qui souhaite se développer à un niveau plus conséquent. « Michel et Augustin » a bénéficié de l’audace de ses fondateurs. En effet, l’entreprise, encore trop petite, n’a pas les moyens defaire de la publicité sur des supports traditionnels comme le font ses concurrents. La solution ici a été de se concentrer sur le street marketing, beaucoup moins onéreux. Michel de Rovira et Augustin Paluel Marmont ont su innover dans ce domaine, ce qui leur a permis de faire des campagnes marketing à moindres coûts mais ayant des retombées médiatiques assez conséquentes. Dans plusieurs cas,leurs coups marketing leur ont permis de couper l’herbe sous le pied de concurrents qui allaient lancer sur le marché des produits relativement similaires, comme c’était le cas de Danone avec son produit « les 2 vaches ». Dans le secteur de l’alimentation, la concurrence est rude pour « Michel et Augustin », en partie car ils produisent un nombre assez limité de produits, bien qu’en constanteaugmentation, pour lesquels la concurrence existante est déjà de qualité. On peut par exemple citer Immédia, Innocent ou Tropicana pour les smoothies, Danone et Yoplait pour les yaourts, sans compter les innombrables concurrents dans le domaine de l’épicerie sucrée et salée. On aurait aussi pu citer Ben&Jerries pour les glaces mais ce n’est plus d’actualité, la marque ne fabricant plus de glaces. Malgrécette concurrence féroce, ils ont su se différencier de leurs adversaires. Ceci a permis à l’entreprise d’améliorer sans cesse ses ventes depuis sa création et elle connaît actuellement une croissance considérable. Les prévisions de ses dirigeants pour les années à venir sont quant à elles très prometteuses puisqu’ils s’attendent à une croissance de 100% par année pour les deux prochaines annéesau minimum.

2

La stratégie marketing
Segmentation du marché de référence et cible.
Segmenter le marché c’est le découper en sous-ensembles distincts à l’intérieur desquels les individus ont des caractéristiques communes. La segmentation a beaucoup d’avantages pour l’entreprise. Elle permet entre autres de mieux répondre aux besoins des consommateurs puisqu’on connaît mieux leurscaractéristiques. Elle a aussi l’avantage de permettre de repérer les marchés de niches qui permettent aux entreprises de pratiquer des prix plus élevés. Elle permet aussi de réduire la concurrence puisqu’on se trouve sur un marché restreint et aussi de réduire les coûts de couverture du marché étant donné qu’on peut grâce à lui cibler une partie spécifique de celui-ci et non le marché en globalité. En...
tracking img