Microeconomie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6462 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
.
Les fonctions de consommation (ou d’épargne).

Ce sont deux réalités complémentaires sur le revenu disponible, ce que les consommateurs ne consomment pas est épargner, les fonctions ont la double signification.

1§ : La fonction de consommation de la théorie générale de Keynes.

Keynes est partit d’un modèle existant mais dans le domaine de la microéconomie c’est la fonctionde demande de Cournot proposé en 1838. Cournot propose une formulation simple qui consiste à admettre de manière intuitive que la fonction de consommation de tel ou tel bien s’expriment de manière décroissante par rapport au niveau de prix de ce bien tout en remarquant que la structure de cette fonction dépendait d’un grand nombre d’élément dont l’utilité du bien considéré. Les habitudes desconsommateurs, la répartition des revenus entre eux…
Sur ce modèle Keynes décide qu’on peut établir une liaison fonctionnel continue entre le niveaux de la consommation globale dans l’économie est le montant du revenu global dans cette même économie tout en reconnaissant qu’il y a un grand nombre de facteurs comme les habitudes, les besoins et la répartition des revenus (chez Cournot) qui influesur la forme de cette liaison dans les 2 cas on considère qu’il y a un grand nombre de facteurs qui interviennent dans la liaison de consommation. En macroéconomie il y a une liaison entre le revenu de l’ensemble de la population et de la demande de l’ensemble de la population.
Quand le revenu augmente, la consommation augmente également mais cette augmentation de la consommation esttoujours moindre que celle du revenu. On voit tout de suite qu’il y a un écart croissant entre le montant de la consommation et le montant du revenu global ce qui explique de montant de l’investissement.
La consommation augmente moins que le revenu, ce qui veut dire que la propension consommé est positive main inférieur à 1. Il y a d’autres indications qui vont d’ajouter, des indications decourt terme, les agents économiques ont en permanence acquis des habitudes de consommation et si le revenu s’accroit de manière importante, ils vont mettre un certain temps pour ajuster leur niveau de consommation à ce niveaux de revenu fortement accru. Donc dans un premier temps la propension à consommer va diminuer et elle se rétablira partiellement une fois de nouvelle habitude acquise. Malgré toutà long terme, Keynes estime que la propension à consommer tend à diminuer quand le revenu augmente. C'est-à-dire que le pourcentage du revenu qui est consommé est de moins en moins élevé. Suit chez Keynes une autre indication quand à la réaction de court terme, c’est une situation ou il y a baisse du revenu globale qui va donc se trouver en contradiction avec les habitudes acquises deconsommation si le revenu baisse de manière importante, les consommateurs ne peuvent plus maintenir leur habitudes de consommation à partir de ce revenu et sont donc obligés de mobiliser l’épargne accumulés (éventuellement emprunter) pour maintenir leur niveau habituel de consommation. Dans cette hypothèse qui chez Keynes est exceptionnel, la propension à consommer va être supérieur à 1 et cette effet seraimportant pour l’équilibre macroéconomique car il va impliquer une amplification de la baisse du revenu puisque la consommation à elle seule fera contrepartie du montant de revenu globale. Une dernière indication : est l’affirmation de Keynes selon laquelle, le montant des actifs détenu par les consommateurs peut influer sur le niveau de leur consommation lorsque les valeurs nominales de ces actifsvarient de manière importante. C’est surtout les variations des valeurs boursières qui sont déterminantes, une forte hausse des actions amène les détenteurs de ces actions à considérer que le niveau d’épargne accumulés est suffisante qu’il n’est plus nécessaire de l’augmenter et le résultat est que ces titulaires d’actifs valorisés vont désormais consommés l’essentiel de leur revenu ce qui se...
tracking img