Migrations internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2433 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Migrations historiques :
Introduction :
Nous allons commencer avec un petit historique de la migration. Il exista depuis toujours, de nombreuses affirmations générales pour expliquer le phénomène de migration qui ont une certaine validité mais qui ne la définissent pas clairement et n’en expliquent pas vraiment les causes ou les effets. En fait, nous dirons que la migration a évolué bienqu’elle soit vieille comme le monde et la définition actuelle de ce mot n’est pas la même que celle d’autrefois.
Concernant les migrations historiques en elles-mêmes, les causes probables observées sont en générales ; des invasions, des conquêtes, des déplacements sous la contrainte des armes, la fuite devant une catastrophe naturelle, des déplacements à des fins commerciales (pour s’enrichir),l’établissement de colonies voire même l’esclavage dont nous allons parler un peu plus tard ; qu’on appelle plus généralement les migrations contraintes. Actuellement, il existe toujours certaines de ces causes qui poussent une population à migrer dans une autre région mais la cause la plus fréquente désormais est d’ordre économique oupour des raisons sociales, qu’on nomme aussi migration économique.Revenons dans le passé avant de rentrer dans le vif du sujet ; les historiens et les anthropologues (étudient les êtres humains) conviennent que ce sont de grands changements climatiques (périodes de glaciations par exemple) qui ont engendré d’importants flux migratoires.
Il y a des preuves partout dans le monde de premières migrations massives que ce soit en Amérique avec des migrants venusd’Asie par le détroit de Behring ou par exemple en Europe avec un déplacement des populations vers le Sud pour échapper à l’avancée de la glaciation suivi d’un mouvement inverse lors de la fonte des glaciers.
Premier homme :
La théorie la plus plausible affirme que les premières migrations ont débuté en Afrique avec un déplacement massif de l’Homo Erectus hors de ce continent et que lel’Afrique serait à l’origine de l’histoire des migrations. Les premiers Homo Erectus se seraient déplacés vers l’Eurasie (Continent formé par l’Europe et l’Asie) il y a environ 1 million d’années.
Puis l’Homo Sapiens, aurait conquit toute l’Afrique il y a 150'000 ans et aurait commencé à sortir hors de ses limites à -80'000 ans. Pour finir, il se serait répandu dans toute l’Eurasie et l’Australie , ce,il y a 40'000 ans.
Les premières populations de l’Australie sont selon les estimations, des aborigènes venus d’Asie puisque durant la dernière glaciation le niveau de la mer était beaucoup plus bas qu’aujourd’hui. Ainsi, la conquête de l’Australie se serait faite par voie maritime et terrestre.
Les hommes auraient navigués sur de petites distances depuis l’actuelle Indonésie et se seraitrépandus en Australie par voie terrestre, tout cela il y a environ 40'000 ans.
La question du peuplement du continent américain est plus complexe et durant longtemps, on pensait que c’était des groupes provenant d’Asie qui auraient conquit l’Amérique.
Or, les récentes fouilles ont montré qu’il y avait des squelettes d’origine caucasiennes et australoïdes qui correspondrait au profil de l’Homme deKennewick, découvert en 1996 dans le Nord-Ouest des Etats-Unis.
Et enfin, le peuplement de l’Asie du sud-est insulaire, du Pacifique et de Madagascar pour finir sur l’origine du premier homme et des migrations historiques.
Des habitants du littoral de la Chine commencent à s’installer à Taïwan 5000 ans avant Jackie Chan. Vers -2000, des migrations ont lieu depuis Taïwan aux Philippines etplus tard, depuis les Philippines aux îles indonésiennes. Il y 1500 avant J.C, des nouveaux mouvements migratoires sont observés depuis les Philippines jusqu’en Nouvelle-Guinée et les îles du pacifiques.
Bien plus tard, des sources arabes notent clairement la présence de marchands et marins originaires des îles d’Asie du Sud-est sur la côte Est d’Afrique et aux Comores , qu’on...
tracking img