Mohammedia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1046 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La croissance et l’expansion urbaine de Mohammedia s’est basée sur plusieurs facteurs : un exode rural important dû à la crise rurale ces dernières années casée par la sécheresse qui réduit nettement les récoltes D’abord, une activité industrielle très importante qui se traduit d’une part par l’immgration de nouveaux habitants et d’autre part par la création de nouveaux quartiers industriels trèsattractifs pour la main d’' uvre qu’elle soit issue du milieu rural ou du milieu urbain et cette masse de travailleurs s’installe à proximité des usines favorisant ainsi l’expansion urbaine. La ville attire donc les migrands ce qui explique le taux de migration de 67.6% contre 32.4% d’accroissement naturel. Le dévelopement urbain est aussi dû à l’accroissement naturel important de Mohammedia etpar l’augmentation de la population des campagnes alentours. Néanmoins mohemmedia est nettement concurrencée par casablanca et nous pouvons de la sorte nous poser la question de savoir s’il d’agit d’une ville satellite, d’un prolongement de l’agglomération ou une commune indépendante. Il est néanmoins évident qu’elle exerce une pression foncière importante

La croissance des villes littoralescomme Mohammedia s’est basée sur une activité industrielle
assez forte qui s’est traduite d’une part par l’immigration de nouveaux habitants et d’autre part
par la création de nouveaux quartiers industriels. Forts de leur nombre, une grande partie des
immigrants et immigrés ont été contraints de se loger par leurs propres moyens, suivant le
modèle de l’auto construction sur des terrains àfaible valeur foncière

Dans les pays en développement, la population urbaine ne cesse d’augmenter, l’exode rural
frappe toutes les régions, et les grands centres urbains tendent à se multiplier (processus de
métropolisation).
Depuis 1900, la population du Maroc n’a cessé de croître, en effet elle est passée de 5 millions
d’habitants en 1900 à 29,9 millions en 2004 (tableau1), elle s’est doncmultipliée par six en un
siècle.
Cette croissance démographique a été d’autant plus forte en zone urbaine (tableau 2), en effet
la part de la population urbaine sur la population totale du Maroc est passée de 29 ,2 % en
1960 à 55.1 % en 2004, ce qui représente une augmentation d’environ 16,5 millions d’urbains

La croissance spectaculaire de la ville s’est basée sur une forte immigration. Eneffet, le
tableau 3 décompose l’accroissement global de population, nous pouvons découvrir un taux
de 67.6 % de migration contre 32.4 % d’accroissement naturel.
Cependant, la ville de Mohammedia dispose d’un bassin migratoire très réduit et s’insère
parfaitement dans la catégorie des villes qui ne polarisent que leurs espaces limitrophes,
puisque évidement concurrencée par Casablanca

Nouspouvons donc nous poser la question suivante : Mohammedia est-elle liée à
Casablanca ? Est-elle une ville satellite, un prolongement de l’agglomération, une commune
indépendante ? Le tableau 4 nous permet de remarquer un taux migratoire négatif pour
Casablanca, traduisant une pression foncière évidente. Il est tout à fait supposable que les
populations ne pouvant pas se loger à Casablanca ontdonc pu aller s’installer à Mohammedia
chercher un terrain ou un logement. En effet, les grandes villes Casablanca et Rabat ne
permettent pas aux populations rurales de se loger et d’avoir un mode de vie convenable
La principale cause de la naissance de bidonville est l’augmentation soudaine de la
population urbaine.
Comme vu précédemment, l’exode rural est un facteur incontournable àétudier. Jean
Paul Diry, dans son ouvrage les espaces ruraux définit ce phénomène comme « une
émigration des habitants des campagnes vers les villes ». Les causes de ce phénomène
sont variées : les sécheresses qui ont frappé le pays ces dernières décennies ont fait naître
une crise agricole et sociale dans le monde rural. Par ailleurs, la ville offre une diversité
d’opportunités de travail et de...
tracking img