Moi, qui n'ai pas connu les hommes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE

" MOI, QUI N’AI PAS CONNU LES HOMMES " De Jacqueline HARPMAN

L'auteur
Jacqueline Harpman est née en 1929 à Bruxelles, elle est licenciée en psychologie, membre de la société belge de psychanalyse et de l’association psychanalytique internationale. Elle obtient beaucoup de prix pour ses livres, notamment en 1959, 1992 et 1996 pour le prix Médicis pour Orlanda.Résumé
Ce livre raconte l’histoire de quarante femmes enfermées dans une cage au milieu d’une cave. Elles sont surveillées par des gardiens qui les nourrissent, les soignent quand elles sont malades et qui donnent des coups de fouet quand elles font quelque chose d’interdit. Pourquoi sont-elles enfermées ? Par qui ? Qui sont ces gardiens qui ne leur parlent pas, ni même leur adressent un regard ?... Onne le saura jamais ! Un jour une alarme retenti, les gardes s’en vont et les femmes sont libres. Seulement une fois sorties de leur guérite, ce n’est qu’un vaste terrain vert et caillouteux qui s’offre à elles. Par où aller ? Dans quelle direction ? Et pour trouver quoi ? Certaines veulent retrouver ce qu’elles ont perdu, un mari, des enfants, de l’eau chaude ... Mais pour une d’entre elles, lanarratrice, c’est découvrir ce qu’elle n’a jamais connu. Enfermée dès son plus jeune âge, elle ne se souvient plus du monde extérieur. Elles partent et marchent, pendant des jours, des mois, des années (environ 45 ans pour celle qui va mourir en dernier). Au fur et à mesure de leur marche, elles découvrent des guérites presque identiques à la leur. Elles espèrent trouver des traces de vie, mais nedécouvrent que des cadavres à chaque fois. Pendant toutes ces années de marche, elles vont mourir les unes après les autres, atteintes de maladies qu’elles ne peuvent soigner par manque de médicaments. Jusqu’au jour où la plus jeune d’entre elles, qui se retrouva toute seule, découvre un vieil autobus et une maison souterraine où elle s’installe et meurt, elle qui n’a pas connu les hommes….L’héroïne
Son portrait : Elle devait avoir environ 13 ans au début de l’histoire, 15 ans quand elle s’échappe de la guérite et environ 60ans quand elle meurt. Bien qu’elle soit la narratrice et le personnage principal de cette histoire, elle reste très mystérieuse. On ne connaîtra pas son prénom, ni ce qu’elle fait enfermée dans la cave. Jeune, elle n’a jamais vu son visage (elle le découvre dans unmiroir quand elle s’installe dans la maison souterraine, mais elle a déjà 60 ans!). D’après les autres femmes elle est plutôt jolie. Comme toutes les autres femmes avec qui elle vit, elle suit un régime alimentaire très strict donc elle est plutôt maigrichonne. Son rôle : Elle a un rôle très précis dans cette histoire car bien qu'elle soit la plus jeune, c’est elle qui pousse les autres femmes às’enfuir au moment où l’alarme retentit et où les gardes s’en vont. Elle n’a jamais connu les plaisirs de la vie et tout ce qu’elle a vécu avant d’être enfermée, elle ne s’en souvient plus. Elle n’aura jamais ses règles, mais après tout, à quoi cela sert-il puisqu’elle ne rencontrera jamais d’hommes ? Il y a quand même ce jeune gardien qui lui parait beau et qu’elle fixe longuement pour le mettre mal àl’aise... Vis-à-vis des autres femmes elle est un peu l’élève à qui on enseigne ce que l’on sait de la vie quand on a un peu de temps à lui consacrer. Elle cherche toujours à savoir beaucoup de chose de la vie, d’apprendre les mathématiques, l’anatomie, les enfants… Mais les femmes hésitent quand même à lui dire des choses qu’elle ne connaîtra pas. Puis après, elle devient un peu la meneuse dugroupe, c’est elle qui décide presque tout et les autres femmes ne la contredisent que très rarement. Elle est aussi très forte car quand les femmes sont malades, qu’elles souffrent et qu’elles ne demandent qu’à mourir, il n’y a qu’elle qui se sente capable de leur enfoncer un couteau dans le coeur pour faire cesser leurs souffrances.

Le contexte
Enfermées dans une cage et surveillées...
tracking img