Monnaie et chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (424 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Monnaie et chômage.

Problématique :
L’équilibre sur le marché monétaire a-t-il une influence sur le marché du travail ?

Plan :

1 Le marché monétaire n’influence pas le marché du travail.1 Chaque marché trouve son équilibre indépendamment des autres sous certaines conditions.

1 Les conditions de l’équilibre des marchés.

Rappels théoriques : L’optimum de Pareto – Modèle deconcurrence parfaite
+ Exemple sur l’équilibre du marché du travail par le salaire (Ricardo et Malthus)

2 Le fonctionnement du marché du travail selon les néoclassiques.

Le travail est unemarchandise homogène, il n’y a de spécificité du marché du travail. Offre et demande fonctions croissantes et décroissantes du salaire réel.
(Chômage volontaire. Théorie du chômage de Pigou.

2 La monnaieest neutre.

1 Illusion monétaire.

Friedman : les agents ne considèrent que les prix payés, inflation incluse ; alors qu’ils devraient considérer que les prix réels ou prix constants : l’agentcroit que son pouvoir d’achat a augmenté alors qu’il n’en est rien ! Cependant, l’illusion ne peut durer indéfiniment, il y a retour à la situation initiale voire à une situation moins bonne.

2Anticipations adaptatives.

Lucas – Sargent : La théorie précédente est contredite par les nouveaux classiques qui signalent la rationalité des agents et leur capacité à anticiper les fluctuationspurement monétaires.

2 Le marché monétaire influence le marché du travail.

1 L’inflation permet de limiter le chômage.

1 Courbe de Phillips

Inflation créatrice
Relation inversementproportionnelle entre le taux de croissance des salaires nominaux et le taux de chômage.

2 La policy mix.

Permet de piloter l’activité vers le plein emploi en jouant sur le taux d’intérêt (politiquemonétaire) et sur la dépense publique (politique budgétaire)

2 Keynes nie la neutralité de la monnaie.

1 La monnaie est active.

L’augmentation de l’offre de monnaie fait baisser les taux d’intérêts...
tracking img