Narcisse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1135 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Mythe :
Le mythe de Narcisse est tiré du livre III de l’œuvre « Les Métamorphoses » d’Ovide. C’est la version la plus détaillée de cette histoire. Celle-ci est la référence de la majorité des écrivains et artistes par la suite. Ovide s'est inspiré d'auteurs grecs de l'époque.
Oeuvre:
 La Métamorphose de Narcisse de Salvador Dali est un tableau peint vers 1936-1937 en Espagne etaujourd'hui exposé au Tate Gallery à Londres. C'est une double métamorphose qu'illustre le peintre. A cette peinture correspond aussi un poème que Dali à écrit.

COMMENTAIRE

Résumé :  Narcisse, fils de Céphyse et de Lyriopé était de Thespies en Béotie. Lyriopé questionna le devin Tirésias au sujet de l’avenir de son fils. Il lui présagea de longues années de vie s’il ne se connaissait paslui-même. Quelques années plus tard, Narcisse était devenu un beau jeune homme aimé par de nombreuses nymphes  dont Echo mais qu'il repoussait toutes brutalement. Echo était tellement triste qu'elle s’exclut dans les antres solitaires . Elle, ainsi que plusieurs autres nymphes, avaient été déçues par le beau jeune homme et un jour, l’une d’elles lança une prière en disant : « Qu’il aime donc de mêmeà son tour et de même ne puisse obtenir l’objet de son amour ! »  Sa prière fut exaucée par la déesse de la vengeance, Rhamnonte. Quand Narcisse, fatigué par la chasse, apaisa sa soif dans une source d’eau. Il fut soudainement séduit par son reflet dans l’eau en ignorant que c’était lui-même. Son reflet ne pouvant l'aimer, il mourut de désespoir. L'oracle du devin se confirma. Les nymphes lepleurèrent et quand elles voulurent l'incinérer, il s'était transformé en une fleur d'or de feuilles d'albâtre couronnée, le narcisse.

Commentaire textuel :

Les malheurs de Narcisse naissent de l’amour. Ovide transcrit cet amour à travers l’idée de la flamme amoureuse, nous pouvons donc relever de nombreuses utilisations de cette comparaison : «elle brûla d'amour », « elle brûle en approchant laflamme », « il embrase et brûle tout à la fois. », « consumé par l’amour », «je provoque la flamme que je porte».
Il y a aussi une récurrence du motif de la chasse : « il chassait », «qu'il poussait vers ses filets des cerfs apeurés», « elle suit furtivement ses traces », « une chasse animée » et la multitude de références à la nature telles que : «cerfs», « forêts », « la source ».Interprétation :
Cette version du mythe évoque la désillusion du monde – monde réduit à quelque chose de froid et sombre, monde de solitude, d’errance et de mort.
La fleur est associée à un décès. On peut ainsi proposer un symbole funéraire ou un symbole de renaissance car le bulbe, étant souterrain, demeure dans le royaume des morts mais chaque printemps, fleurissant, il renaît.

Se mirant dans leseaux, Narcisse est l’emblème de la vanité, de l’égocentrisme et de l’autosatisfaction.
Mais le reflet imparfait du moi dans l’eau peut aussi trahir une tendance vers l’idéalisation .

De la racine grecque de Narcisse (Narké) proviennent aussi les mots français narcose , narcotique. La narcose est un sommeil artificiel obtenu par drogue ou médicament, et le mot narcotique désigne une substancequi provoque le sommeil.

Extraits du poème :

Dans son poème, Dali fait référence à la métamorphose de Narcisse en fleur mais aussi au sommeil dans lequel il va être plongé.
 « L'homme retourne au végétal
par le sommeil lourd de la fatigue
et les dieux par l'hypnose transparente de leurs passions. »

Il décrit aussi la transformation de la silhouette de l’homme en une main qu’il areprésenté dans sa peinture .
« Il ne reste de lui que l'ovale hallucinant de blancheur de sa tête, sa tête de nouveau plus tendre, sa tête, chrysalide d'arrière-pensées biologiques, sa tête soutenue au bout des doigts de l'eau, au bout des doigts de la main insensée, de la main terrible, de la main mortelle de son propre reflet. Quand cette tête se fendra, quand cette tête se craquèlera, quand cette...
tracking img