Neurosciences

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
NEUROSCIENCES

But : S'intéresser au croisement de trois choses :
à l'individu du point de vue de la motricité
à son environnement
à comment le cerveau gère la relation individu/environnement
Connaissances liées à l'informatique développées en parallèle avec les connaissances en neurosciences
Cybernétique : S'intéresse aux relations entre les systèmes
Système : Ensemble constituéde plusieurs unités, plusieurs composantes. Comment les composantes et les unités interagissent ?
Système de traitement d'informations: Systèmes pour traiter des informations données
Caractéristique : Émetteur + Transmetteur + Récepteur
Information : En « bit »
Système humain = Système d'informations
Capacité limitée = Limites temporelles

Objectifs → Élaboration de l'action → Effecteurs→ États de l'objet |

Schéma de LEPLAT et PAILHOUS (1976)
Pas de connaissances du résultat = pas d'apprentissage

Évaluateurs adaptatifs Évaluateurs sensoriels Intentions Attentions Évocations ← → Traitement sensori-moteur ← → Traitement cognitif ← → Mémoire Action |
Schéma de Paillard

Mémoires : Expériences déjà vécues, bonnes ou mauvaises
Caractéristiques dutraitement cognitif :
Long à mettre en œuvre
Permet d'élaborer des choses très complexes
Caractéristiques du traitement sensori-moteur :
Peut agir sur l'environnement sans faire appel au traitement cognitif
Très rapide
Plus automatisé

Entrée Signal Sortie Réponse | Stades 1 2 3 4 5 | Opérations Procesus sensoriel/detectio du codage du signal Identification du signalDétermination de la réponse Sélection du prog moteur Processus moteurs |

Stades 1 et 2 = Versant perceptif
Stades 2, 3 et 4 = Stades centraux
Stades 3, 4 et 5 = Versant moteur

Objectif : Transformer les couleurs, les sons etc … en signal électrique.
Références bibliographiques :
Schmidt R.A (1993)
Bertoz A (1997)

I / Capture et codage d'informations
Les capteurs servent àtransmettre au cerveau les informations les plus précises possibles et servent à transformer les informations en pulsions électrique.
Les capteurs de vision, de proprioception, le système vestibulaire contribuent à la motricité d'un individu. Ils sont fonction de l'espèce considérée et ont une influence sur le comportement.

Capteurs de vision : Au fond de l'œil, il y a la rétine = la surfacequi reçoit les informations et les enregistre
La vision centrale est assurée par des cellules en forme de cônes.
La vision périphérique est assurée par des cellules en forme de bâtonnets.

Vision centrale :
1° d'angle mais on peut considérer jusqu'à 8-10°
Caractéristiques fines et précises d'un objet
N'est pas prévu pour détecter un mouvement
Vision périphérique :
180° d'anglede long (gauche-droite)
130° d'angle de haut en bas
Vision d'ensemble
Vision pour détecter le mouvement
Pas très efficace pour décrire des formes précisément
Saccade oculaire = Déplacer le regard

Les informations de nature proprioceptive :
Deux catégories d'informations :
Celles liées aux tensions musculaires/articulaires
Celles liées au toucher
Fonction de laproprioception :
Permettre de nous indiquer à tout instant où sont les éléments dans l'espace : fonction de calibration spatiale
Permettre de lutter en permanence contre la force de pesanteur : fonction de nature tactile
Nous sert pour la manipulation des objets sans forcément les voir
Sensibilité tactile non-homogène
Au niveau du système nerveux central, différence de sensibilitétactile

Le système vestibulaire : Toujours disponible
Sensible à des variations angulaires : exemple, accélération, décélération
Système otolithique : Système de décélération/accélération linéaire.
Otolithes : Petites secrétions calcaires.
Sert à détecter tous les déplacements, rotations, orientations du corps par rapport à la verticale
Comment fonctionnent ces systèmes entre...
tracking img