Nourir les hommes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2976 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Famines et géopolitique

L'exemple de la mousson exceptionnelle au Pakistan durant l'été 2010. Cet épisode tragique pose non seulement le problème de l'aide alimentaire, mais aussi celui de l'accès à l'eau potable dans un contexte d'inondation. L'ONU a pu distribuer de l'eau à 1,2 millions de sinistrés et le PAM a pu en aider autant, ce qui reste très marginal par rapport au nombre de sinistrés(environ 20 millions). L'accessibilité de ces zones est cruciale pour que les populations puissent être secourues. Le recours à l'hélicoptère, très couteux, se trouve souvent être le seul palliatif à l'absence de communications terrestres, celles-ci ayant été détruites par les crues. Les distributions d'aide posent aussi des problèmes logistiques, avec parfois des échauffourées et des pillages.La question est aussi celle de la reconstruction après la catastrophe, surtout dans les pays où l'agriculture emploie 40% des actifs : les champs sont dévastés, les animaux de traits souvent morts, l'habitat en ruines.

La question de la faim est surtout médiatisée à partir des années 1960, avec des ouvrages très médiatisés:
- Josué de Castro, Géographie de la faim, 1947, réédité en 1964
- RenéDumont, Nous allons à la famine, 1966.

Depuis les années 1970, le nombre de personnes en situation de malnutrition est resté stable entre 850 et 950 millions de personnes. Or, la population ayant fortement augmenté depuis, la malnutrition en valeur relative a reculé. La question de la faim dans le monde connaît une très forte médiatisation avec la famine au Biafra (SO du Nigéria) entre 1967 et1970, puis avec les famines en Ethiopie. C'est à ce moment que les grandes ONG se structurent ; on voit apparaître les band aid (concerts de soutien). A Rome, en 1996, le sommet mondial de l'alimentation se donne pour objectif de ramener le nombre de personnes souffrant de malnutrition à 400 millions en 2015. Cet objectif est repris dans le premier objectif du millénaire, en 2000, par l'ONU. Desdocumentaires paraissent: en 2005, Super-size me, produit par le journaliste Spurlock montrant les effets négatifs sur la santé de l'alimentation MacDo ; en 2007, Wagenhofer réalise We feed the world, le marché de la faim. Depuis les années 1960, bien que la disponibilité alimentaire ait progressé en moyenne, on dénombre deux fois plus de crises alimentaires graves nécessitant l'intervention del'aide internationale (30 par an contre une quinzaine en 1970). La production de riz dépasse les 700 Mt en 2009, contre 500 Mt en 2003 ; or cette céréale est presque exclusivement destiné à l'homme. L'augmentation des productions est donc aujourd'hui encore une réalité, alors que l'accès à l'alimentation ne progresse guère. La disponibilité moyenne en céréales est d'environ 355 kg par personne etpar an au niveau mondial, mais au niveau continental, cette valeur est seulement de 140 kg en Afrique subsaharienne et dépasse le millier de kg aux Etats-Unis.

Selon Sylvie Brunel (Famines et politique), la production s'ajuste en réalité au marché solvable. Le véritable problème est celui de l'accessibilité, qui a plusieurs composantes dont l'une, essentielle, est le pouvoir d'achat. Un débat de2003 entre J.P. Charvet et S. Brunel avait mis en exergue deux paradigmes opposés. Selon S Brunel, la croissance démographique mondiale ralentit, la révolution verte a permis l'augmentation des rendements et la révolution doublement verte devrait résoudre le problème environnemental, et la solution de l'accessibilité est désormais politique. Pour J.P. Charvet, la croissance démographique actuellenécessite tout de même une très forte hausse de la production, avec une surface agricole utile à peu près constante, ce qui nécessite une amélioration des rendements, si nécessaire à l'aide des OGM.

I - Une recrudescence des famines et de la sous-alimentation à des fins géopolitiques

On observe une discordance entre les espaces de plus forte demande alimentaire et les espaces de plus forte...
tracking img