Commentaire; nourrir les hommes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1124 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Proposition de composition sur le sujet : Malnutrition et systèmes agricoles dans le monde
La composition fait 928 mots, soit environ 3,5 pages manuscrites. Elle obtiendrait une note de 15/20, en raison de l’absence de mention des problèmes de surnutrition dans les pays développés.

Introduction
Accroche

Définition des termes du sujet

Problématique Annonce du plan du développement

Enl’an 2000, plus de 750 millions de personnes souffrent de malnutrition alors que la disponibilité alimentaire mondiale est supérieure à 2700 calories par jour et par personne : ce paradoxe nous conduit à nous interroger sur la malnutrition et les systèmes agricoles dans le monde. Cette malnutrition massive est la conséquence d'une alimentation déséquilibrée, et elle prend surtout la forme d'unesous-nutrition, c'est-à-dire d’un manque en quantité et en qualité de nourriture. Elle est la cause de maladies et empêche la croissance normale des enfants. Pourtant, il existe un nombre très important de systèmes agricoles dans le monde, c’est-à-dire d’organisations d’acteurs géographiques dont le but est de produire des aliments. Les acteurs, comme les agriculteurs, l’État ou les entreprisesagroalimentaires, sont très variés ainsi que les formes spatiales et l’efficacité que peuvent prendre ces systèmes. Quels sont les liens entre la malnutrition et les systèmes agricoles ? Nous nous interrogerons dans une première partie pour savoir si la malnutrition tire toujours son origine des difficultés d’un système agricole, puis dans une deuxième partie nous réfléchirons sur l’utilisation desystèmes agricoles modernes pour lutter contre la malnutrition.

Développement
Chapeau de la première grande partie
Lien entre la problématique générale et la problématique de la partie Annonce des paragraphes de la première partie

Premier paragraphe
Idée Exemple

Commentaire

Transition

Deuxième paragraphe
Idée Exemple

Commentaire

Conclusion de la première partie
Réponse à laproblématique Transition avec la seconde partie

Le premier lien que nous allons interroger entre malnutrition et systèmes agricoles est de savoir si la malnutrition a toujours pour cause un système agricole défaillant. Nous verrons que si les difficultés du système agricole traditionnel africain peuvent être la cause de malnutrition, la famine est de moins en moins le résultat de ladéfaillance d’un système agricole. Certains systèmes agricoles, notamment les systèmes agricoles traditionnels peuvent être la cause de malnutrition. C’est le cas de l’essart, le système agricole traditionnel de l’Afrique centrale. Il consiste en l’utilisation du brûlis pour fertiliser les sols. Des espaces de forêt ou de savane sont brûlés afin de fournir un engrais naturel avec les cendres. Au bout dequelques années, il est indispensable de recommencer l’opération et tous les trente ans, le village doit se déplacer. On le voit, ce système agricole est peu productif et nécessite une grande quantité d’espace. Il ne peut donc pas répondre à la récente croissance de la population africaine, ce qui conduit parfois à des situations de malnutrition. Cependant certaines situations de famines ont descauses qui ne sont pas toujours agricoles. La famine traditionnelle avait des origines naturelles, et notamment climatique, mais actuellement, les famines ont des d’autres causes. Ainsi au Libéria, en 1996, le général rebelle Johnson a organisé la famine de plus de quarante mille personne afin de les soumettre par la terreur et de capter l’aide internationale envoyée pour soutenir les populations. Celanous montre que la malnutrition n’est pas systématiquement le résultat d’une défaillance de l’agriculture, mais plutôt le résultat d’un choix politique. La malnutrition trouve donc seulement une partie de ses sources dans le dysfonctionnement de systèmes agricoles traditionnels incapable de nourrir leur population, car elle aussi des causes politique. Cependant, loin d’être toujours une cause...
tracking img