Nouvelle niveau terminale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Lorsque Monica se leva, elle savait que quelque chose allait mal se passer. Tout était parfait : la journée se voulait ensoleillée, James avait déposé une orangeade accompagnée de croissants chaudssur le rebord de la fenêtre. Elle savait même quelle robe porter en ce jour particulier. Tout en dégustant son premier repas de la journée, elle observait attentivement le nettoyage de sa BentleyMaryland.
Monica était une personne respectée dans la bourgeoisie Bruxelloise. A 24 ans, elle était déjà une femme d’affaire accomplie. Elle avait d’ailleurs pour habitude d’exaspérer les plusconservateurs de ses partenaires en bouleversant les archétypes de la société. Elle ne ressemblait en aucun cas à ces capitalistes milliardaires, cigare à la bouche et regard dénigrant.
Monica était avanttout un Etre Humain, peut-être même le plus pur qu’il soit. Dans sa vie, l’ordre régnait. Impossible de trouver la moindre poussière dans son Manoir, la moindre tache sur une de ses centaines depaires de chaussure, ou encore la moindre herbe indésirable dans son domaine. Mais elle aimait vivre, sauter, danser. Plusieurs fois par jour, elle faisait vibrer son refuge, ses domestiques et sesanimaux.
Elle adorait se sentir légère. Elle ne faisait aucune différence entre un major d’homme et un bourgeois.

Après un premier repas délicieux, une toilette discrète et une séance d’habillagedélicate, Monica était fin prête pour le départ.
Un dernier coup d’ il à la photo de son regretté père, mort deux ans plus tôt lors du débarquement du 6 juin lui rappela à quel point elle était prête àaimer. Mais aussi, à quel point cette guerre l’avait marquée tant dans sa chair que dans son c ur. Elle pouvait habilement dissimuler les traces de mutilation sous des habits élégants et légers, maisimpossible de cacher une entaille dans le c ur. Quiconque la connaissant ne pouvait passer à côté de la tragédie qu’elle avait connue. Ses yeux, autre fois brillants de mille feux, avaient perdu de...
tracking img