Ogm : pour ou contre?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1532 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pour ou contre les OGM ?



Et l’Homme devient apprenti créateur…

Une bactérie, un géranium ou un homme sont chacun infiniment précieux. Au cœur de leurs cellules, il y a un trésor inouï : le patrimoine génétique, qui les rend tous uniques. Il n’y en a pas deux pareil ! Mais, révolution dans l’histoire de la vie, depuis quelques temps, l’homme est devenu capable d’intervenir dans leprocessus naturel d’évolution, c’est-à-dire de modifier ce patrimoine génétique. Fabuleux espoir de guérir des millions de malades, de nourrir des populations affamées… Terrible danger de voir apparaître des formes de vie “incontrôlables”… Découvrir ouvre le débat.




Ce qui existe, ce qui est fait

Patrimoine génétique et transfert de gènes


C’est en 1953 que le biologiste américainJames D. Watson et le biochimiste anglais Francis H. C. Crick décrivent la molécule de l’hérédité : l’acide désoxyribonucléique (ADN), une longue molécule en forme d’escalier en colimaçon (double hélice). L’ADN compose les chromosomes, petits bâtonnets, enfermés dans le noyau des cellules. Chacun des échelons de cet escalier microscopique est constitué d’éléments chimiques, des bases, de quatresortes : l’adénine (A), la thymine (T), la guanine (G) et la cytosine (C). Elles se collent deux à deux, selon une affinité très stricte : A avec T et G avec C. L’ordre de ces bases constitue le message, l’information génétique. Comme l’agencement particulier des lettres de l’alphabet compose un mot, l’ordre des bases définit des gènes. Un gène est une succession de bases (ATTCGTAACGGTCC...).L’ensemble des gènes (100 000 contenus dans les 23 paires de chromosomes humains), ou génome, est un véritable tableau de bord à partir duquel toutes les capacités des cellules sont commandées.
Les gènes servent de référence à la confection de protéines* (substances indispensables à la vie). Un gène peut intervenir dans la fabrication de plusieurs protéines ou, à l’inverse, une même fonction peut êtreexercée par plusieurs gènes. Mais notre connaissance des fonctions du génome est encore très réduite. On ignore par exemple totalement le rôle des zones dites “non codantes” : des chaînes de bases qui, apparemment, ne servent à rien et qui constituent parfois jusqu’à 99% du patrimoine héréditaire ! Une idée à bien garder en mémoire pour conserver une certaine modestie et rester surtout trèsprudent...
Les biologistes moléculaires ne se sont pas contentés d’explorer les gènes, ils ont voulu les maîtriser et les manipuler. En 1973, deux pionniers américains, Chang et Cohen, parviennent à greffer un gène étranger à une bactérie : le génie génétique était né. En 1981, Palmiter, Brinster et Hammer, réussissent un tel transfert chez l’animal. Ils créent une race de souris géantes par injection dugène de l’hormone de croissance humaine !
Pour désigner un animal ou une plante dont le génome a subi l’addition d’un gène, Gordon et Ruddle invente le qualificatif de “transgénique”.



Les cultures transgéniques
En France, la première culture transgénique a été autorisée fin novembre 1997. Il s’agit d’un maïs mis au point par la firme Novartis. Ce maïs a reçu trois gènes étrangers qui lerendent capables de résister aux chenilles d’un papillon parasite, la pyrale. On en cultive déjà 8 millions d’hectares outre-Atlantique. Outre les maïs, soja, colza et cotons modifiés (plus de 20 millions d’hectares aux États-Unis), on produit aussi des légumes comme des courges, des tomates, des pommes de terre, du riz... Les aliments issus de ces variétés “artificielles” sont devenus banals dansles supermarchés, pourtant, en Europe, les consommateurs sont encore très réticents à les manger.


L’intérêt des OGM
Depuis plus de dix ans, une centaine de médicaments sont fabriqués par génie génétique, c’est-à-dire par des bactéries ou des levures génétiquement modifiées. C’est le cas de l'insuline (qui permet de lutter contre une maladie, le diabète), des interférons (utilisés en...
tracking img