Oral extract 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1863 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Red Hot Chili Peppers

Problématique temporaire : Pourquoi peut-on parler des Red Hot Chili Peppers comme d’artistes « novateurs » dans une musique occidentale récente beaucoup trop formaté ?

1) Une représentation scénique unique.

Avant même de parler de la musique chez les Red Hot Chili Peppers,
il estimportant de remarquer chez eux l’une de leurs caractéristiques
les plus novatrices pour leur ère : leur aspect visuel et jeu de scène.
Même si il n’est pas rare depuis les années 60 de voir des groupes se
rebeller contre les normes en arborant un jeu de scène dynamique(citons par exemple de nombreux groupes de Hard Rock comme Kiss
reconnu pour ses frasques scéniques terrifiantes), les Red Hot ont
poussés le concept encore plus loin en allant jusqu’à s’inventer un
style spécifique, parfois appelé « shants »(contraction de « shorts et
de « pants » en anglais). Ils avaient en effet pour habitude de
s’habiller d’habits très courts, usées et provocants pour dénoncer la
société de consommation. A ce jour, on ne leur connaît pas de
concerts où ils se seraienthabillés correctement (même aujourd’hui
où ils approchent bientôt de la cinquantaine d’années).

Mais, les Red Hot ont poussé le concept beaucoup plus loin.
Jamais engagés mais toujours poussés par un grain de folie,
Les Red Hot Chili Peppers ont marqué à jamais les concerts
anthologiques de part leurs prestations scéniques à ceux-ci.
Ainsi, ils sontarrivés à Woodstock 1994 (photo ci-contre)
tous déguisés en ampoules géantes ou ont choqué les 220 000
personnes en se présentant entièrement nus (photo ci-dessus).
On leur connaît d’autres déguisements pour des concerts de
moindre ampleur tel le « Live at Slane Castle » (80 000
personnes) ou on pouvait voir le bassiste Flea déguisé en
squelette ou le « Live in Hyde Park » (60 000personnes)où ils
se sont amusés à parodier de célèbres basketteurs américains.
Ils ont pour dernière habitude de jouer en « shox’on’cox » soit
totalement nus avec uniquement une chaussette pour couvrir le
sexe.

Il est à noter également qu’en plus d’avoir la particularité d’être actif du côté vestimentaire en live, ils se plaisent à jouer de la musique en tournant le plus vite possible sur eux mêmes,en courant, en faisant la roue, en escaladant les montagnes d’amplis placés par les ingénieurs sons ou en se servant du pied de micro comme perche ou même en jetant au public des baguettes mais surtout des sets de batterie entier. Ces « rituels » du live leur ont valu quelques soucis parfois (pied de micro encastré dans l’ampli, chute multiples en plein morceau, guitare qui éclate en morceaux…).Mais les Red Hot Chili Peppers sont également très inventifs dans leurs clips vidéos, ainsi pour citer quelques exemples de chansons : Solo de guitare sous des marshmallows (Can’t Stop), danse indienne autour d’une fontaine (Fight Like A Brave), déguisements et caricatures d’Hendrix, des Beatles et même de Bootsy Collins (Dani California), jeu de basse sur des câbles électriques (Otherside),chants à travers une carotte dans un champ atomique en maillot de bain (True Men Don’t Kill Coyotes)…

Dernière brève anecdote concernant leurs albums, ils ont le plus clair du temps des pochettes aux couleurs très vives ayant comme références de graffitis urbains à certaines œuvres semblables aux œuvres impressionnistes.

2) Une musique inspirée de drames.

Mais, la vie n’a pas toujours été...
tracking img