Oral Ronsard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (1041 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Oral : « Quand vous serez bien vieille... » de Ronsard

Quelle est la tactique de Ronsard pour séduire Hélène ?
I. Évocation du temps qui passe.
II. Célébration du poète et de la poésieIntroduction

Nous allons étudier le poème « Quand vous serez bien vieille... » extrait du recueil Sonnet Pour Hélène, il à été écrit en 1578 par Ronsard. Ce recueil s'adresse à Hélène de Surgère, le poèteessais de la séduire en lui dressant le tableau de la vieillesse solitaire car elle refuse ses avances amoureuses. Pierre de Ronsard est née en 1524, c'est un poète qui appartient au mouvementlittéraire de la Pléiade qu'il a lui même fondé en 1553. Il est considéré comme le « Prince des poètes » sous Charles X.
Nous allons nous demander quelle est la tactique Ronsard pour séduire Hélène ?
Dans unpremier temps nous verrons que pour cela Ronsard utilise le temps qui passe, puis en second lieu, nous analyserons la célébration du poète et de la poésie

I. Évocation du temps qui passe

Pourcommencer nous allons voir que le poète s'attarde sur la description de l'avenir d'Hélène ainsi que de sa vieillesse. Il s’appuie sur ces éléments pour qu'elle cède à ses faveurs avant qu'elle nevieillisse.
Le poème commence avant une conjonction de temps, « Quand » au vers 1, dès le début du poème Ronsard la projette dans son futur où elle sera vieille, vers 1 « Quand vous serez bien vieille ». Lemot « bien » donne une situation hyperbolique et accentue la vieillesse et le temps qui passe. « Vous serez une vieille accroupie » il la projette dans le futur en utilisant des verbes au futur comme« Vous serez » au vers 1 et 11. « je serai » vers 9.
La rime « chandelle » vers 1 et « belle » vers 4, Ronsard montre que la beauté de la jeune femme se consumera rapidement comme la chandelle . Nouspouvons également remarquer une évolution entre le début et la fin du poème, au départ Hélène est est décrite dans le futur comme « bien vieille » au vers 1 et elle devient au vers 11 « au foyer...