Peut-on definir l'homme par la conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2187 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
 
 
 
Définir l’homme n’est pas chose facile, car c’est donner des critères généraux pour un ensemble d’individu différents les uns-des autres. Par homme, on entend donc un être humain sans distinction de sexe ni d’âge qui est considéré en tant que seul représentant de son espèce et qui est digne des qualités morales idéalement associées à l’être humain, soit la capacité mentale à se savoiret à se comprendre aussi bien dans la relation de soi à soi que dans celle au monde. Cette connaissance de soi-même et de ce qui nous entoure est appelée conscience, c’est aussi elle qui nous différencie des animaux ou des machines. Mais est-ce bien raisonnable de définir l’homme par la conscience ? L’identité du sujet se limite-t-elle à la conscience ? La conscience met-elle en lumière latotalité de l’individu et de ce qui l’entour ? L’homme est-il vraiment ce qu’il a conscience d’être ? A-t-il raison de ne considérer que ce dont il a conscience Tout d’abord, nous verrons que la conscience est essentielle à l’homme, mais nous ajouterons qu’elle n’est cependant pas suffisante pour le définir dans son intégralité,
I
A) Etre conscient, c’est avant tout avoir conscience. C’est d’une partfaire appel à notre conscience réfléchie, c'est-à-dire être capable de faire un retour critique sur nous-mêmes, sur nos expériences, nos actions etc., et d’autre part avoir une conscience immédiate, c'est-à-dire prendre acte de nos actes ou de nos perceptions de l’instant présent. La conscience instaure alors un mouvement réflexif qui permet de saisir ce qui ce passe « en moi » et « autour demoi ».
B) 1- Il découle de cette définition que la conscience est ce qui permet à l’homme de se définir dans le monde, se sentir exister, c'est-à-dire se conférer une identité par rapport au monde et à autrui, et par rapport à lui même. Le cogito de Descartes « je pense donc je suis » confirme cette théorie, car savoir que nous sommes c’est par conséquent savoir qui nous sommes. Cette conscienceconstitue donc l'intériorité essentielle du sujet, elle représente l'essence même de sa pensée, ors on ne peut concevoir l’homme sans pensée, « ce serait une pierre ou une brute » affirme Pascal (Pensées, fragment 102). De plus, la conscience est le seul invariant de l’identité de l’homme, au sens où elle seule accompagne l’homme du début à la fin de son existence, alors que l’ensemble des autrescaractéristiques de son être (physiques comme morales) sont susceptibles de varier à l’infini. Elle est donc ce qui définit l’homme par nature.
2- La conscience de soi va également garantir la sincérité, car « c’est dans l’homme intérieur qu’habite la vérité », déclare Augustin. Pour y accéder, le philosophe conseille de ne pas sortir « dehors », mais de rentrer en soi-même, ce qui correspond àl’introspection. En effet, cette méthode consiste à s’analyser, s’étudier afin d’acquérir une connaissance de soi ou  bien en vue de connaître l'esprit humain en général. Pour cela, il faut être capable de se rendre indépendant du cours du monde, du « dehors ». La vérité de l’homme se trouve alors enfouie en l’homme lui-même, car « toute âme se connaît avec certitude » (Augustin)
 
T Cependant, la conscience que l’homme a de lui-même est limitée, que ce soit en raison du rôle de l’inconscient, ou encore parce que les phénomènes que doit analyser la conscience sont infiniment complexes.La définition de l’homme par la conscience suppose donc la force inaltérable de la conscience, ce principe est elle indiscutable ?
 
II
A)    Il est illusoire de croire que la conscience a le pouvoir detout éclairer, car elle comporte, en plus de la conscience immédiate et réfléchie, des niveaux où la vigilance est minimale : la conscience passive et la conscience vécue non-réfléchie.

B)    1- La première se caractérise par un état de passivité, un ensemble de sensations vagues, superficielles, virtuelles. Lorsque nous sommes dans un fond sonore par exemple, nous ne distinguons pas la...
tracking img