Peut-on expliquer une oeuvre d'art?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2094 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
On définit couramment une � uvre d’art comme la transformation de la nature par l’intelligence humaine. Toute � uvre consiste souvent en la reproduction de corps, d’apparence visant toujours une émotion esthétique. De cette façon, un certain savoir technique chez l’artiste est indispensable afin de pouvoir mettre en forme ce qu’il essaie d’exprimer à travers l’� uvre d’art. On pourrait ainsiexpliquer l’� uvre comme étant la représentation du monde matériel par l’intermédiaire de procédés techniques. Toutefois, quand on contemple une � uvre, on a l’impression qu’il se dégage quelque chose de réel. L’art, semble-t-il, accède à une toute autre dimension que celui du monde sensible : on pourrait alors définir l’� uvre d’art par rapport à la vérité ou bien comme l’expression de sentimentsintérieurs de l’artiste. Cette vision rend beaucoup plus complexe l’explication d’une � uvre d’art. C’est pourquoi, on peut se demander si nous pouvons expliquer l’� uvre d’art.
Existe-t-il des explications certaines de l’� uvre ? L’� uvre d’art, en cherchant à reproduire des corps, n’est-elle pas source d’illusions ? L’art ne pourrait-il pas s’expliquer comme la représentation des sentiments del’artiste ?

On peut expliquer une � uvre d’art de plusieurs façons. Tout d’abord, on peut tenter de l’expliquer techniquement.
Pour devenir artiste, il faut avant tout créer une � uvre qui est une transformation de la nature par l’intelligence humaine. Ainsi, l’artiste doit savoir manier la matière, cela nécessite donc une expérience. Comment pourrait-on avoir un savoir sur l’art purementthéorique ? C’est impossible. Toute � uvre d’art est donc empirique. Mais l’expérience ne suffit pas, elle doit s’associer à des savoirs techniques. La connaissance de procédés techniques suffisent-ils pour créer une � uvre d’art ?
Pendant longtemps, la réponse était affirmative.
A une époque, l’artiste était un métier comme un autre, c’était l’époque classique. On appelle classicisme l’idée selonlaquelle l’� uvre d’art obéit à des règles qu’on peut définir et qu’on peut apprendre. Ces règles sont appelés les canons. Par exemple, dans la peinture classique, il y a toujours une organisation géométrique : une � uvre réussie est une � uvre où l’on ne peut voir cette organisation. L’art ainsi défini peut être expliqué : une � uvre d’art n’est qu’une représentation utilisant la technique. Tout lemonde peut devenir artiste, être artiste consiste en l’apprentissage de certains savoirs techniques indispensables pour créer une � uvre d’art. Cette explication de l’art ne va pas sans poser de problèmes : en effet, comment est-il possible d’établir des règles communes à partir de la diversité des � uvres d’art ? En fait, nous pouvons expliquer l’� uvre d’art comme la représentation de la société.L’art évolue selon la société. L’� uvre d’art pourrait s’expliquer comme étant un produit historique. La preuve même que l’on peut rattacher l’� uvre d’art à l’histoire est que dans certaines sociétés, l’art n’existait pas concrètement. Par exemple, chez les peuples primitifs, il y avait des objets artistiques, mais ces objets n’étaient pas créés pour leur esthétisme mais davantage pour lareligion. L’art, tel qu’on l’entend, est né sans doute à la Renaissance.
En effet, d’après Marx, l’� uvre d’art est un luxe, produit du capitalisme et fruit de la division du travail. L’art n’est qu’un luxe que seule une société riche peut se permettre. Selon Marx, une � uvre d’art est le témoignage d’une société passée, c’est un miroir permettant d’avoir accès au passé.
Quand nous contemplonsune � uvre d’art, on retourne dans « l’enfance de l’Humanité ». C’est un moyen de ressusciter des sociétés mortes. Si l’art actuel a moins de prestige, c’est tout simplement que la société qui l’a produit, n’a pas encore disparu. En s’appuyant sur cette théorie marxiste, on peut dégager une explication de l’� uvre d’art :
C’est un moyen prépondérant d’avoir « rendez-vous » avec le passé....
tracking img