Peut on se juger soi meme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (663 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelle note je me mets ? Quand je me juge, les critères du jugement sont décrétés par le juge même... Suis-je le mieux placé pour savoir ce que je vaux ? Peut-on se juger soi-même comme un autre,comme n’importe qui ? Je ne suis pas n’importe qui. Je suis seul à connaître ma singularité, par exemple mes sens (personne n’a mal à mes dents) et mes mobiles les plus intimes, ceux que pour rien aumonde je ne dévoilerais. Je suis seul juge ! Parce que je suis juge et partie, je me déclare compétent, en plein accord avec moi-même !

Qu’est-ce que ce “moi” qui se traîne au banc des accusés ? Unego qui doute de lui-même, qui se remet en question, qui demande l’avis d’un juge -mais veut comme juge celui-là même dont il doute !? Et qu’est-ce que ce juge, qui a l’inconstance de l’accusé ? Unehumiliation de l’ego, et me voilà qui me dévalue. Une récompense, et me voilà qui me surestime ! Par quel moyen saurai-je parvenir à un jugement qui ne soit plus capricieux, pour me considérer tel que jesuis ? Que suis-je ? pas n’importe qui, mais ce je ne sais quoi qui fait dire à quelques uns je te reconnais bien là... objectivement ?

Objectivement ! ? Voilà le nœud du problème, qui fit l’enjeudu débat : quand je me considère, je suis à la fois sujet et objet. Il faudrait que le “moi” qui juge ne soit pas le “moi” jugé. Et ça tombe bien, ces “moi” sont distincts. Le “moi” est tout saufsimple, il est composé de nombreuses “parties de moi” dissemblables voire opposées : je suis le travailleur, le oisif, le conservateur et le révolutionnaire, le casanier et le nomade... Je peux bien êtrejuge et partie, parce que j’ai plusieurs parties : quand je juge une action accomplie hier, le moi d’aujourd’hui considère le moi d’hier. Cela est possible tant que “je” est un autre.

On se jugepour parfaire sa conduite. À mesure que je me fréquente et me juge, je me corrige. Connaître ses erreurs, savoir lesquelles on a répété afin de les éviter à l’avenir, permet d’agir de mieux en mieux....
tracking img