Philo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1115 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Politique

France

Monde

Economie

Bourse

Sports

People

Culture

Sciences

High-Tech

Lifestyles

JT TF1

100% vidéos

Emissions

Communautés


Société Justice Faits divers 100% vidéos


Europe Amériques Asie Afrique Moyen-Orient Institutions 100% vidéos


Conjoncture Argent Consommation Entreprises Médias Social 100% vidéos


Cinéma Livres MusiqueSpectacles 100% vidéos


Découverte Environnement Espace Histoire Recherche Santé 100% vidéos


Bien-être Moteurs Objets Saveurs Sortir Voyages 100% vidéos


JT TF1 JT OFF Vidéos Podcasts Directs LCI Intégrale


JT TF1 Sept à huit LCI est à vous On en parle On en mangerait Vous avez un message Grille des programmes LCI La Chaîne LCI


Alertez-nous Blogs NewslettersConjoncture
Argent
Consommation
Entreprises
Médias
Social
100% vidéos

Télévision - La réforme de l'audiovisuel public définitivement adoptée


Crédit Photo : TF1/LCI
LE Sénat a adopté le projet de réforme des institutions le 17 juillet 2008.

La réforme de l'audiovisuel public définitivement adoptée
Après l'Assemblée, le Sénat a adopté la réforme mercredi, un mois après l'entrée envigueur de la suppression de la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques.
C'est "l'ensemble du paysage audiovisuel qui sera redynamisé", s'est félicitée Christine Albanel, ministre de la Culture.
- le 04/02/2009 - 18h01

Partager sur facebook
Partager sur viadeo

Le Parlement français a adopté définitivement mercredi la réforme de l'audiovisuel public, qui prévoit notammentla suppression - déjà appliquée depuis le 5 janvier - de la publicité sur les télévisions publiques. Après l'Assemblée nationale la veille, qui l'avait adopté par 166 voix contre 75, le Sénat a entériné mercredi par 177 voix contre 159 le texte, mis au point le 28 janvier par une commission mixte paritaire Assemblée-Sénat. Les groupes UMP et du Nouveau centre, à quelques élus près, ont voté pour.Le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) et le groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR, PC et Verts) ont voté contre.
Les socialistes, qui ont mené une longue bataille de procédure et d'amendements, ont confirmé qu'ils allaient saisir le Conseil constitutionnel, estimant que plusieurs dispositions sont contraires à la Constitution. C'est "l'ensemble du paysage audiovisuel quisera redynamisé, avec un service public libre de remplir ses missions et des chaînes privées moins corsetées", s'est félicitée Christine Albanel, ministre de la Culture.
Pas de redevance sur les ordinateurs
Durant des semaines, le texte avait fait l'objet de longs débats, parfois houleux, tant à l'Assemblée qu'au Sénat. Du fait du retard pris à l'Assemblée dans l'examen de la réforme, l'exécutifavait demandé et obtenu du conseil d'administration de France Télévisions la suppression de la publicité afin que la mesure puisse s'appliquer, comme prévu, dès le 5 janvier 2009, soit deux jours avant le début de l'examen du texte au Sénat, ce qui avait provoqué la colère des sénateurs.
Le texte adopté prévoit que la redevance audiovisuelle, actuellement de 116 euros, soit indexée surl'inflation et portée à 118 euros en 2009 puis à 120 euros au 1er janvier 2010. Autre mesure : les PDG de l'audiovisuel public seront désormais nommés et révoqués en conseil des ministres après avis conforme du Conseil supérieur de l'audiovisuel et des commissions des Affaires culturelles de l'Assemblée et du Sénat. La publicité sur RFO sera également bien supprimée. Quant à la redevance télévisée, ellene sera finalement pas étendue aux ordinateurs permettant la réception des chaînes de télévision. Le texte prévoit également la suppression de la publicité sur les chaînes publiques entre 20h00 et 6h00 à compter du 5 janvier 2009 puis totalement avec la disparition de l'analogique à la fin de 2011. Enfin, outre la possibilité pour les chaînes privées d'une seconde coupure publicitaire dans les...
tracking img