Philosophie langue valeur (a bernadet)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 50 (12354 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Polart – poétique et politique de l’art

1

Philosophie, langue, valeur : Poétique et rationalité

Arnaud Bernadet Université de Franche-Comté – EA 3187 03/12/2005

« Toute philosophie est “critique du langage”. »1 Ludwig Wittgenstein

Que la philosophie vaut en tant que discours. Comme la science. Ou plus sûrement la littérature. Voilà une hypothèse – aujourd’hui presque banale – quine fait figure valablement de proposition que si l’on admet que la philosophie est définitivement irréductible à une activité spéculative. Aventure logique, à travers les concepts et les catégories, elle participe aussi d’une aventure artistique, ou du moins s’y apparente. Dans ce cadre, il n’est pas certain que le critère de style ou même celui d’écriture puisse raisonnablement en rendre compte.Car s’il s’agit d’atteindre un fonctionnement et une spécificité, les deux notions, ici structurale là rhétorique, ressortissent à la théorie spontanée du littéraire, moins l’acteur (l’homme de la littérature) s’entend, que l’objet, littérature et littérarité conjuguées. L’un et l’autre se conforment à l’épistémologie et à l’anthropologie duelles du signe : une représentation du langage quiimplique, corrélativement, une représentation de la rationalité. Une représentation dont les limites constitutives masquent le problème inhérent à l’hypothèse initiale : le nœud qui unit conceptualité, discursivité et qualité (esthétique). S’il est vrai comme l’avançait Deleuze que « les questions se fabriquent », qu’en toute pensée se reconnaît « l’art de construire un problème […] avant de trouver unesolution »2, pour qui fait métier de ce genre d’invention style et écriture apparaissent comme des solutions (datées).

* Je tiens à remercier Jean-Louis Chiss, Marie-Pierre Gaviano et Pascal Michon pour leurs observations critiques et leurs suggestions sur un premier état de ce texte. 1 Tractacus logico-philosophicus, 4.0031, traduction, préambule et notes de G.-G. Granger, Paris, Gallimard,coll. Bibliothèque de philosophie, (1922) 1993, p. 51. 2 Gilles Deleuze & Claire Parnet, Dialogues, Paris, Champs/Flammarion, 1996, p. 7.

Polart – poétique et politique de l’art

2

Il faut au contraire une théorie critique du philosophique. Cette théorie critique ne reste critique que si elle possède un rôle heuristique. Sa visée se veut à la fois problématique et démonstrative. C’est àcette condition qu’elle fonde une poétique de la philosophie qui exige, à son tour, une poétique de la langue et une poétique de la valeur.
L’exemple, la relation, la méthode

Assurément, les questions ne se fabriquent pas sans méthode. Pour y parvenir, il est peut-être nécessaire d’emprunter cependant le point de vue de l’étranger – une parole extra-territoriale, aussi peu professionnelle quepossible. Philosophie, langue, valeur : de ce rapport multiple l’anthropologie linguistique de Benveniste a discrètement renouvelé les conditions d’analyse à partir de l’exemple aristotélicien. Souvent mal estimée, son étude « Catégories de pensée et catégories de langue »3 a été lue sous l’angle mécaniste et causaliste. Le sens de la démarche est pourtant explicite : l’objectif est de dépasser la «relation de fait » qui s’observe aisément entre la langue et la pensée, et d’établir rigoureusement la « relation spécifique » (ibid., p. 64) qui les unit : pour reconnaître ces deux termes comme « solidaires et mutuellement nécessaires » on n’indique pas pour autant « comment ils sont solidaires » (id.). L’enjeu concerne moins les modalités de structuration propre à « deux activités distinctespar essence » qui se conjoindraient uniquement « pour la nécessité pratique de la communication » (p. 63) que la dynamique d’interaction et de détermination réciproques entre la langue et la pensée. En envisageant le problème « par la voie des “catégories” » qui lui apparaissent « médiatrices » (p. 65) du rapport entre les deux instances, Benveniste dégage simultanément une option méthodologique4....
tracking img