Pinocchio et ses illustrateurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4106 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pinocchio et ses illustrateurs

"La marionnette est un élément à la charnière de plusieurs réalités (inanimée et animée, objet et acteur, corps et âme...) réaliser une marionnette signifie construire aussi l'espace dans lequel elle doit évoluer, accomplissant sa virtualité..." peut-on lire sous la plume de Brunella Eruli, dans la revue "Puck" publiée par l'Institut International de laMarionnette. Quel regard un marionnettiste peut-il, alors, porter sur un personnage de marionnette traité graphiquement en images à plat et sur papier à espace limité par le format de l'objet-livre. Nous avons souhaité présenter au CIELJ, dans le cadre du Festival des Marionnetttes international, les bois gravés par Sigfrid Bartolini pour la Fondation Collodi à l'occasion du centenaire de PINOCCHIO, afinde défendre notre idée que les approches d'un personnage littéraire par les imagiers et par les marionnettistes pour être moins immédiatement déduisibles que celles des sculpteurs, peuvent quand même se rejoindre ou du moins, que la rencontre peut conduire à une compréhension mutuelle du travail de chacun. Le propre du travail du marionnettiste est de faire vivre une marionnette et implique "uneconception de l'espace elastique, imprévisible", qui soit propice à la distribution de nouvelles donnes expressives" ai-je lu, encore, dans "PUCK". Les visiteurs de notre Exposition, vont découvrir dans les 309 bois travaillés à la gouge et les xilographies qui en ont été tirées par Sigfrid Bartolini que le propre du travail de l'imagier est de situer visuellement le personnage dans sonenvironnement et de souligner par des dessins les différentes étapes de l'action narrative, de créer au fil des pages du livre, une atmosphère pour une histoire racontée avec des mots. Créée sur les lieux même où l'auteur Collodi a situé l'action de son récit, l'oeuvre monumentale deBartolini est exceptionnelle par son objectif : laisser dans quelques bibliothèques musées une trace de la pérénnité d'uneoeuvre littéraire qui, cent ans après sa création, suscite encore les interprétations les plus diverses, nous allons le voir. L'affirmation implicite de l'image peut favoriser ou contrarier la référence au texte par le lecteur, et la part de mise en scène et de théâtralisation de certains illustrateurs peut être obstacle ou ouverture dans la lecture spécifique d'une préparation de spectacle sur unthème ou sur un personnage, c'est certain. Pinocchio a la particularité d'être un burattino, une marionnette personnage littéraire à qui l'écrivain Collodi va faire vivre des aventures constamment à la frange de la réalité et de l'imaginaire... Pinocchio a la particularité, encore, d'avoir été écrit semaine après semaine pour être publié sous un pseudonyme dans un magazine hebdomadaire "Le giornale peri bambini" (le premier du genre, en 1881 en Italie) par un écrivain pedagogiste, certes, mais aussi journaliste polémiste florentin, Carlo Lorenzini, fondateur par ailleurs sous son nom, de deux journaux satiriques - "il lampione" et "Scaramuccia" - et très mêlé par conséquent à la vie sociale et culturelle de son pays, de plus dans une période cruciale, celle de la mise en oeuvre del'unification italienne. Dans la Firenze de son époque, ville où "l'amour proverbial de la discussion conduit plus à tourner en dérision qu'à approfondir réellement les mises en cause, où une vocation sincère à la pédagogie est tempérée toujours par l'aspiration à devenir des grillons parlants" aux dires des commentateurs et exegètes italiens de Pinocchio, les milieux intellectuels avaient à la fois soifsincère de renouvellement et attachement nostalgique aux traditions de la Toscane grand-Ducale. L'académicien français Paul Hazard qui a beaucoup contribué à l'introduction de PINOCCHIO en France, après la traduction de la comtesse de Gencé pour Albin Michel editeur, en 1912, a défini parfaitement le personnage et le livre : "bois dur et ressorts, pas de corps pesant qui serait en retard sur ses...
tracking img