Plan de synthese et intro hommes et femmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan de synthèse

I .Des hommes et des femmes formatés par la société 

A) Dés la naissance
- Les représentations de la masculinité et de la féminité sont normatives. (doc. 2)
- Ontente de faire coïncider la masculinité et la féminité avec le sexe de l’enfant : habillement, scénario familial et social. (doc. 2)
- Il faut adapter la scolarité à ces différences. (doc. 1)

B)Dans la vie quotidienne
- Ecole, église, famille renforcent ce discours. (doc. 2)
- Les femmes ont des prédispositions pour certaines taches, comme la couture, les travaux domestiques,s’occuper de la famille. (doc. 3)
- Les hommes vivent leur destin, tandis que les femmes se voient imposer un destin. (doc.3)
- Il est inutile d’encourager les femmes à faire des étudesscientifiques (doc. 1)

II. De fausses idées

A) On devient, ce que l’on est
- Il faudrait reformuler chaque genre. (doc. 2)
- Il faudrait envisager plusieurs combinaisons du féminin et du masculin(doc.2)
- Il existe un cerveau féminin et un cerveau masculin (doc.1)

B) Personne ne correspond aux normes
- Masculinité et féminité ne sont pas fixées par le sexe. (doc.2)
- Lagénétique détermine une configuration du cerveau, des atouts et des handicaps différents, des facultés différentes. (doc.1)
- Les nouvelles technologies on révélées que le cerveau n’est pas figé à lanaissance, les circuits sont en constante évolution. (doc. 1)
- Les théories du déterminisme reposent sur un postulat (doc.1)
- Ces idées préconçues sont utilisées à des fins commerciales,idéologiques et politiques. (doc.1)

INTRODUCTION

Les deux articles de presse, l’extrait d’œuvre littéraire, ainsi que le dessin qui composent ce dossier portent sur la masculinité et laféminité et s’interrogent plus particulièrement sur les stéréotypes entre ces derniers que nous transmet les normes de notre société. Dans le premier, publié par Le Nouvel Observateur le 24 février...
tracking img