Platon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1209 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Livre X de La République de Platon :
1) Le bannissement de la poésie
La poésie imitative doit être rejetée absolument car elle déforme l'esprit de l'auditoire. Il existe de nombreux objets, mais il n'existe qu'une forme par objet. L'objet est imitation de la forme. L'artisan ne produit pas l'être mais quelque chose qui ressemble à l'être. L'objet fabriqué est obscur par rapport à la véritéqui est la forme. Le créateur naturel produit la forme, l'artisan produit un objet en s'inspirant de la forme, le peintre imite l'objet tel qu'il apparaît. La peinture est donc une imitation de l'apparence et non de la vérité. L'art de l'imitation est fort éloigné du vrai, pour cette raison il peut façonner toutes choses, il n'atteint qu'une petite partie qui est elle-même un simulacre. On entenddes personnes prétendant que les poètes tragiques connaissent tous les arts, toutes les choses humaines qui se rapportent à la vertu et au vice. Est-ce vrai ? Si quelqu'un pouvait produire l'objet à imiter et le simulacre, il ne consacrerait pas sa vie au simulacre. Or les poètes, Homère en premier lieu, sont incapables de produire l'objet (Homère n'a jamais été législateur ni chef de guerre), ilsne sont donc que des imitateurs qui n'atteignent pas la vérité. Le charme de la poésie résulte d'un ornement de mots, qui vise à imiter l'objet choisi pour sujet. L'imitateur n'a pas la connaissance des choses qu'il imite, il imitera ce qui semble beau au grand nombre. L'imitation n'est qu'une activité puérile dépourvue de sérieux. L'art s'appuie sur la vulnérabilité de notre nature qui nouspousse à nous laisser duper par des illusions d'optiques. C'est le principe de la raison qui réside dans l'âme qui préside au jugement vrai. Ce qui porte le jugement dans l'âme sans se préoccuper de la mesure ne saurait être identique à ce qui se préoccupe de la mesure. Le principe qui se fonde sur la mesure est le meilleur de l'âme. Tout art d'imitation entretient donc une relation avec ce qu'il y ade moins valable en nous. Le poète imitateur n'est pas naturellement porté vers le principe rationnel de l'âme, il vise le caractère excitable et bariolé qui est plus facile à imiter. Il flatte la partie de l'âme humaine qui est privée de réflexion, introduit une constitution politique mauvaise → doit être banni de la cité. Mais le grief le plus important est le mal que la poésie peut causer auxgens de valeur. En écoutant Homère chantant les malheurs des héros, ils en éprouvent du plaisir et se mettent à partager leur souffrance, alors qu'en situation réelle ils endurent sans mot dire comme le veut leur statut d'hommes. En exerçant l'âme à la pitié, les poètes l'amollissent. Le même argument est à employer avec le comique. En écoutant au théâtre et en riant d'une pitrerie qu'il auraithonte de dire l'homme affaiblit sa dignité en situation réelle au point de ne pas se rendre compte qu'il devient un fabricateur de farces. Les hymnes aux dieux, les éloges des gens vertueux seront la seule poésie admise dans la cité. Les poésies lyrique et épique seront bannies afin de préserver le règne de la raison à moins qu'elles ne puissent produire des preuves de leur utilité.
2)L’immortalité de l’âme
Il y a quelque chose qu'on appelle bien (sauve et est avantageux), et quelque chose qu'on appelle mal (détruit et corrompt toutes choses). Il y a un bien et un mal pour chaque chose. C'est donc le mal naturel de chaque être qui le détruit et rien d'autre n'est en mesure de le corrompre. Tous les vices de l'âme (injustice, indiscipline, lâcheté, ignorance…) la rendent mauvaises maiselles ne la détruisent pas. Et il serait paradoxal d'affirmer que la défectuosité d'un autre être puisse détruire quelque chose alors que sa propre défectuosité ne le peut pas. Quand un être ne périt ni sous l'effet d'un mal qui lui est étranger, ni sous le sien propre, il est évident qu'il est immortel. L'âme est donc immortelle. L'âme n'est pas hétérogène. Il ne faut pas la considérer dans...
tracking img