Pme et grandes entreprises

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2314 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PME et Grandes entreprises

L’innovation est un élément essentiel de l’économie car elle entraine une hausse de la compétitivité, de la production, de l’emploi et induit un cercle vicieux qui entraine la croissance, Schumpeter l’a même décrite comme une destruction créatrice d’emploi. L’innovation peut être découverte dans les multinationales car elles ont d’importants moyens pourinvestir dans la recherche mais en France il n’y a qu’environ 1900 entreprises de plus de 50 salariés, heureusement l’innovation peut aussi être découverte dans les PME alors qu’il en existe plus de 2.6 millions. Mais en France elle manque de compétitivité, elles ont du mal à concurrencer les entreprises étrangères et ceci a un impact direct sur l’économie Française et se balance commerciale qui estdéficitaire. Si en plus de ces éléments, nous prenons en compte l’article d’alternatives économiques nommé «  De l’air pour les PME » qui traite des délais de paiement qui sont réduit à 60 jours faisant parti de la nouvelle loi de modernisation de l’économie entrée en vigueur depuis le 01 janvier 2009, nous pouvons nous poser la question qui est de savoir si Est-ce que les dernières législations miseen place peuvent mettre les PME et Grande Entreprise sur le même pied d’égalité ? Afin de répondre à cette question nous verrons dans un grand 1 les législations en faveur des PME puis nous nous placeront du point de vue des Grandes Entreprises et nous analyserons leurs points forts.

I- Législations en faveur des entreprises

A- Législation favorisant la compétitivité

Toutd’abord nous allons voir la législation visant à réduire les délais de paiement qui est dans cet article. Les délais de paiement entre entreprises sont ramenés à 60 jours maximum à compter de la date d’émission de la facture ou 45 jours fin de mois. Le délai de paiement client en 2007 était en moyenne de 56 jours contre 64 jours et les délais de paiement fournisseurs étaient passés quant à lui de 74 à65 jours donc on peut se demander à quoi cette loi servira car on note un effet globale de baisse des délais de paiement et on peut supposer que ces délais seraient passés en dessous des 60 jours. Et bien cette moyenne n’est pas représentatif les PMEs et TPEs voyaient leur délai clients réduire moins vite que les délais qu’ils accordaient à leurs fournisseurs et ce sont les entreprises de plus de250 salariés qui en bénéficiaient avec des délais fournisseurs quasi-inchangé et pourtant des délais de paiement client plus court. Dans la grande distribution ces délais allaient même jusqu’à 90 jours et comme ils vendent leurs produits bien avant cette échéance, il disposait d’énormément de liquidité qu’il pouvait placer et faire fructifier sur les marchés financiers ou autres. Lesconséquences de cette loi seront une baisse du besoin en fons de roulement (BFR) donc les PMEs pour leur activité courante auront besoin de moins de capitaux. Egalement, celle-ci devait escomptés leurs créances donc cela venaient augmenter leurs charges financières. Elles pourront donc répercuter ces avantages sur leur prix et donc faire des gains de productivité ce qui pourra augmenter leur rentabilité. Demanière général c’est 24 milliards d’euros que les PMEs pourront économiser.

La loi du 26 janvier 2006 incite les PMEs à l’exportation en créant des groupements labellisés. Pour une PME, se lancer à l’international peut parfois apparaître complexe, risqué et coûteux. La constitution d’un groupement d'entreprises à l'export, avec d'autres PME et avec l'appui d'un accompagnateur spécialiséet compétent, constitue pour ces entreprises un moyen efficace pour mutualiser les frais de prospection commerciale, pour partager les risques et pour échanger leurs expériences. Pour les membres de tels groupements, la démarche d’exportation devient à la fois plus simple, plus sûre, et moins coûteuse. C'est pourquoi, le Premier ministre a souhaité, le 26 janvier 2006, encourager la...
tracking img