Pnb , subprimes etc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1268 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Définition de Produit net bancaire - Lexique de finance
Produit net bancaire

Le Produit Net Bancaire ou PNB représente pour une banque l’équivalent de la valeur ajoutée créée par l’activité. On utilise un indicateur spécifique en raison de la structure particulière de l’activité d’une banque dont la « matière première » est l’argent lui-même.
Il est égal à la différence entre les intérêts,les commissions recues et les intérêts et les commissions payées produits d’exploitation et les charges d'exploitation bancaires, majorée des gains nets des pertes sur instruments financiers. Il est donc avant prise en compte des frais généraux d'exploitation (salaires et charges, coûts immobiliers, publicité,etc), les provisions pour impayés, les éléments non récurrents et les impôts. On enexclut les intérêts sur créances douteuses mais on y ajoute les dotations et reprises de provisions pour dépréciation des titres de placement.

Définition d'un subprime

Les « Subprimes » sont des crédits hypothécaires à taux variables (crédits immobiliers) accordés à une clientèle peu solvable (aux États-Unis). Traduction Française du terme "subprime" : prêt à haut risque

Crise dessubprimes[modifier]

• En août 2007, suite à la crise des subprimes, BNP Paribas Investment Partners gèle 3 fonds d'investissement de son réseau[9].

Origine de la crise des subprimes

En 2002 pour relancer l'économie américaine, le gouvernement a proposé les crédits hypothécaires dédiés aux ménages les plus pauvres : les subprimes. Durant 4 ans c'est une véritable bulle financière immobilièrequi s'est formée : beaucoup de ménages à faibles revenus se sont endettés.
Suite à l'éclatement de cette bulle (fin 2006), les ménages endettés se sont retrouvés en possession de biens immobiliers valant moins que la valeur d'achat. Ces biens étant acquis à l'aide de Subprimes, les emprunteurs ont vu le coût de leur crédit s'envoler (taux variables).
La forte hausse des saisies de logements parles banques a causé la faillite en masse de plusieurs entreprises de prêts hypothécaires à risque (les biens saisis ne valant plus le prix initialement investi) conduisant à l'effondrement du prix des actions de l'industrie du crédit .

Pourquoi les marchés boursiers des banques et des assurances sont-ils atteints ?

Les secteurs des banques et des assurances sont particulièrement touchés carils ont investi dans ces subprimes part l'intermédiaire de la titrisation de ces crédits à risque.
Les acteurs boursiers ayant perdu confiance, les banques ne trouvent plus d'investisseurs pour entrer dans ces fonds adossé aux crédits hypothécaires. Les investisseurs sont inquiets, ils ne connaissent pas l'exposition aux subprimes des différents acteurs financiers, ils n'apportent/ne prêtentplus d'argent aux banques, celles-ci se retrouvent en manque de liquidités pour assurer leur fonctionnement.

Les banques centrales injectent des milliards d'euro de liquidités. En quoi cela doit stopper la crise ?

Comme indiqué précédement les banques se retrouvent en assèchement de liquidités : il n'y a plus assez de monnaie. Normalement si une banque a besoin d'argent, elle l'empreinte auxautres banques. Mais la crise des subprimes a créé un climat d'inquiétude entre les banques. Les taux de prêts interbancaire ont fortement augmenté. Les organismes bancaires se tournent alors vers les banques centrales. Celles-ci tentent de rééquilibrer le marché en injectant des milliards d'euros et espèrent redonner confiance aux investisseurs.

Les plans de sauvetage des banques par les étatsPour renflouer les banques ayant investi dans ces "actifs à risques" les états mettent la main à la poche : aux États-Unis, le plan Paulson à permis d'éponger 700 milliards de dollars d'actifs à risque. En Europe, les plans nationaux se chiffrent à 1 700 milliards d'euros.
Permettant d'éviter les faillites, ces plans de sauvetages sont fait sous forme de prets que les banques devront donc...
tracking img