Politique de la russie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Politique de la Russie

La constitution de 1993 adoptée à la suite de la crise constitutionnelle de 1993 qui avait opposé le président Boris Eltsine à l’Assemblée et n’avait pu être résolue que parl’intervention des chars, définit la Russie comme une fédération et une république présidentielle dans laquelle le président russe est le chef de l’État et le premier ministre le chef dugouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le chef de gouvernement. Le pouvoir législatif est détenu à la fois par le gouvernement et les deux chambres de l’assemblée fédérale de la fédération russe.
Leprésident est élu au suffrage universel pour une période de quatre ans. Son mandat est renouvelable une seule fois. La dernière élection présidentielle a eu lieu le 2 mars 2008.
Le pouvoir législatifest représenté par l’Assemblée fédérale composée de :
• La Douma (Дyмa = la pensée) ou, plus précisément, Douma d’État, assemblée de 450 députés élus au suffrage universel direct pour 4 ans. LaDouma est présidée par Boris Gryzlov (2007).
• Le Conseil de la Fédération (Совет Федерации), formé de 178 représentants des sujets (régions) composant la Fédération, appelés souvent « sénateurs »(voir Subdivisions). Le Conseil de la Fédération est présidé par Sergueï Mironov (2007).
La constitution russe garantit l’égalité de tous les citoyens devant la justice, l’indépendance des juges etleur sujétion à la seule loi. Les procès doivent être publics et le droit de la défense est garanti aux accusés.
Les régions disposent d’une certaine autonomie mais, depuis 2005, les gouverneurs desrégions ne sont plus élus mais désignés par le président.
Les principaux partis sont le parti de l’ancien président, et désormais premier ministre, Vladimir Poutine, Russie Unie (231 sièges à la Doumaaux élections de 2003), le Parti communiste de la Fédération de Russie (51 sièges), Rodina (37 sièges), et le LDPR (37 sièges). La majorité des trois quarts est nécessaire à la destitution du chef...
tracking img