Politique d'immigration france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
immigration

Brice Hortefeux a présenté le 13 janvier le bilan de son ministère pour l’année 2008.
Le ministre a ainsi annoncé que les "éloignements" au titre de l’année 2008 se sont élevés à 29 796, c’est-à-dire plus que l’objectif défini par le chef de l’Etat, et supérieur de 28,5 % au chiffre de 2007. Ce chiffre s’ajoute aux 29 472 migrants illégaux refoulés avant leur entrée sur leterritoire.
Les départs volontaires en représentent un tiers, pour une hausse de 204 % par rapport à l’année précédente.
L’immigration familiale a baissé de 10,6 % sur l’année 2008 par rapport à 2007, pour la quatrième année consécutive. La part de l’immigration professionnelle a atteint 14 % en 2007, et devrait, selon Brice Hortefeux, atteindre 20 % en 2008.
Le ministre de l’Immigration a parailleurs indiqué qu’un "combat sans merci contre ceux qui exploitent la misère humaine" avait été mené, qui s’est traduit par un accroissement de 24 % des interpellations, notamment de passeurs et fraudeurs.
Concernant sa politique en faveur de l’intégration, Brice Hortefeux a concédé que "19 mois n’ont pas suffi à solder 30 ans d’échec". Mais il s’est réjoui du lancement d’une nouvelle dynamique,notamment via la signature de 103 952 contrats d’accueil et d’intégration et la mise en place de formations pour favoriser l’intégration des immigrés.
Le ministre a insisté sur le fait que la France avait agi en coopération avec l’Afrique, où il s’est rendu à 22 reprises en 19 mois, afin de signer huit accords de gestion des flux migratoires.
Il a également révélé que la France était redevenue lapremière nation européenne en terme d’asile avec 42 513 demandes d’asile enregistrées (+ 19,7 %).
Concernant le volet développement solidaire de son action, il a annoncé que la France avait soutenu 180 projets, avec un engagement de 23,6 millions d’euros.
Brice Hortefeux a indiqué que son action était désormais largement approuvée. Un sondage cité par le ministère révèle que : 
[pic]  57 % desFrançais approuvent l’idée "de faire apprendre la Marseillaise et ses valeurs aux immigrés qui arrivent en France" ;
[pic]  66 % des Français sont favorables "au fait de rendre obligatoire les tests de français dans le pays d’origine des immigrés souhaitant rejoindre leur famille en France " ;
[pic]  67 % sont pour "la création de cours de français et d’enseignements des valeurs républicaines dansles pays d’origine des futurs immigrés" ;
[pic]  80 % des Français approuvent le fait d’accorder "aux parents immigrés la possibilité de prendre des cours de français dans le même établissement que leurs enfants".
http://www.premier-ministre.gouv.fr/

La France est un pays d’immigration depuis la deuxième moitié du XIXè siècle. Jusqu’en 1945, il n’y a pas de politique d’immigration àproprement parler mais des mesures prises ponctuellement.

http://www.vie-publique.fr

La politique d’immigration de la France
La France est un pays accueillant traditionnellement une forte immigration, avec
des pics après la Première Guerre mondiale puis dans les années 1960 jusqu’en 1974. Depuis, la proportion des immigrés dans la population totale est restée stable (autour de 7,4 % en mars 1999,selon le recensement de l’INSEE), mais la pression migratoire exercée aux frontières demeure. Par ailleurs, la France est devenue le premier pays européen d’accueil des demandeurs d’asile suite à une forte augmentation des demandes d’asiles depuis 1998. L’action de l’Etat dans le domaine de l’immigration a véritablement commencé avec l’ordonnance du 2 novembre 1945, souvent modifiée entre 1974(date de la fermeture des frontières à la suite du choc pétrolier) et 2005. En effet, la France, devant à la fois répondre à la
pression migratoire et entrer dans le processus d’harmonisation des législations européennes, s’est engagée dans un mouvement de réformes. Depuis quatre ans, la maîtrise de l’immigration est définie comme une priorité par le Ministère de l’Intérieur.
La loi n° 2003-1119...
tracking img