Prise de conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TOUTE PRISE DE CONSCIENCE EST ELLE LIBERATRICE ?

La notion de conscience a toujours intéressé la philosophie, car elle est plus ou moins présente dans sa définition même : ainsi, pour Socrate, la philosophie est une entreprise qui nous enjoint à prendre conscience de nos préjugés, et par là, à pouvoir mieux nous connaître, nous et le monde qui nous entoure. Philosopher, c’est prendreconscience de .. afin de se rendre maître de soi.
Remarquons que l'homme est le seul animal, connu à ce jour, à posséder une conscience. Cependant il lui arrive de faire des choses sans s'en rendre compte au moment où il le fait. Ce n'est parfois que plus tard que l'homme prend conscience de ses actes. Mais cette prise de conscience est elle libératrice ? Se rendre compte de quelque chose à la quelle onne pensait pas libère-t-il toujours ? Où est au contraire la source de notre misère et enfermement ?

Parce qu'être doué de conscience, c'est se savoir exister au monde, être doué de conscience, c'est être sujet. Plus exactement : l'être qui d'une part se sait exister et qui d'autre part sait qu'il existe autour de lui un monde indépendant de lui, est un sujet. Il est sujet autant par lerapport à lui-même que par le rapport au monde.
L’être doué de conscience existe doublement : en lui-même comme une chose et pour lui-même en cela qu’il se sait exister, qu’il existe à ses propres yeux pour ainsi dire « je pense donc je suis » descartes. Au lieu d’exister et de l‘ignorer, l’être doué de conscience existe et le sait. C’est ce qui le distingue des êtres qui ne sont pas doués deconscience, comme les choses, ainsi de ceux qui ne sont capables que de se sentir exister, comme les animaux.
Un être doué de conscience sait qu'il existe au monde, est capable de prendre conscience des choses et objets qui l’entourent, de se les représenter. En prenant conscience de ces objets, il a conscience que ces objets se distinguent de lui-même, qu’il n’est pas les choses dont il a conscience,ni comme elles. Il sait qu’il n’est pas un objet de tout : il est l’être pour lequel il y a des objets. Ainsi un être doué de conscience, c'est un être qui se sait exister au monde et qui pour cela est appelé un sujet .Ce qui implique qu'un sujet est un être qui sait qu'il existe des objets et qui sait qu'il le sait.
La subjectivité est dans ce retour sur soi, cette réflexivité de la conscience.La conscience, qui signifie étymologiquement « cum scientia », « accompagné de savoir » s’acquiert avec le temps et les événements. On n’est pas conscient, on le devient.
Ainsi lorsque Bergson écrit dans Evolution créatrice : « Avec l’homme, la conscience brise la chaîne. Chez l’homme, et chez l’homme seulement, elle se libère. » Et que par cela ’’Radicale est la différence entre la consciencede l’animal, même le plus intelligent, et la conscience humaine. Car la conscience correspond exactement à la puissance de choix dont l’être vivant dispose. »Bergson veut nous laisser penser que l’intelligence humaine nous donne le pouvoir de fabriquer des outils de manière illimitée et donc d’intervenir sur notre environnement. Cette maîtrise technique de la nature donne à l’homme, dans le mêmetemps, la possibilité de maîtriser sa propre existence. Il accède ainsi à une plus haute conscience de lui-même et donc à une liberté d’esprit. Ainsi l’homme a le pouvoir de briser ses chaînes. Il n’est pas exclusivement déterminé par des données. Il se définit par un pouvoir constant d’innovation, il sait se montrer ingénieux.
Etre libre, c’est enfin avoir le pouvoir de saisir, et de modifier,notre situation dans le monde.
Ce qui nous permet d’amorcer un rapprochement avec la notion de liberté et même plus précisément, de libération. La liberté s’oppose à la nature, elle signifie se distinguer, s’affranchir du naturel, du spontané, de l’immédiat. Elle consiste donc à se libérer de tout ce qui nous empêche d’être des hommes.
La question de la liberté, donc, peut être considérée comme...
tracking img