Projet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Les 5 étapes de la gestion des risques projet
Qu'est-ce que le risque ?
Bien entendu, il est inconcevable d'envisager de se prémunir de tous les risques inhérents à la conduite d'un projet complexe, ou non d'ailleurs. Il est toutefois indispensable de procéder à une étude complète et raisonnée des risques potentiels plus ou moins prévisibles,afin de dépasser le stade des croyances fondées ou non. Une analyse de risques rigoureuse est une bonne garantie de réussite du projet.
Les 5 temps forts de l'analyse de risques
1. Etablir l'inventaire des risques
2. Valoriser les risques
3. Définir les parades
4. Identifier les points critiques
5. Réviser la table des risques
Le risque est un danger éventuel plus ou moinsprévisible qui peut affecter l'issue du projet. Il ne sera pas possible de tous les éliminer, le risque zéro n'existe pas.
(Extrait de : "Le chef de projet efficace" © Eds Organisation)

La table de gestion des risques (heat map)
Etablir l'inventaire des risques
* Type de risques potentiels : financiers, organisationnels, techniques, sociaux, environnementaux
* Sources d'information :larges consultations, enquêtes, exploration des archives, analyse de la mémoire des projets antérieurs, consultation d'experts
Valoriser les risques
* Gravité : évaluer la criticité de chacun des risques en terme d'impact, de dommages, de conséquences
* Probabilité : évaluer la criticité de chacun des risques en termes de probabilité d'occurrence
Définir les parades
* Eliminer lerisque. Est-il possible de l'éliminer en augmentant les ressources, le personnel...? Le coût sera l'un des principaux critères de jugement.
* Limiter les effets dévastateurs des sinistres potentiels. De même, la solution est souvent du côté de la gestion des ressources.
* Réviser le projet. Faut-il modifier les orientations, simplifier le projet, limiter les spécifications, quitte àmultiplier les projets. Une précaution à prendre au cas par cas
Identifier les points critiques
* Lieux et/ou moments où la probabilité et/ou la gravité sont les plus importants, les instants du déroulement du projet où il faudra redoubler de vigilance.
Réviser la table des risques
* Suivre l'évolution en cours de projet de la criticité.
Cette table n'est pas statique, elle n'est pas non plusune assurance. Prévoir un risque n'est pas s'en protéger. En outre, la dangerosité potentielle tout comme la probabilité d'occurrence évoluent au fil du projet. Cette table sera soigneusement suivie et mise à jour très régulièrement.
-------------------------------------------------

* -------------------------------------------------
Gestion des risque, confidentialité et exemple pratique* La gestion des risques et la sécurité
* Au cours de la réalisation d'un projet, une multitude de documents circulent. Des documents courants dont la divulgation ne prête pas à conséquence, mais aussi des documents plus confidentiels destinés à un nombre de destinataires restreint et bien identifiés. Considérons le cas d'un projet d'ordre stratégique, comme le lancement d'un nouveauproduit ou la préparation d'un nouveau marché. Il serait préférable de s'assurer que les documents relatifs au nouveau produit ou au nouveau marché ne puissent se retrouver entre des mains non-autorisées.
Assurer la confidentialité des documents projet
Le contrôle de la circulation des documents confidentiels est un point fondamental de la sécurité à assurer tout au long du projet. Le contrôle nese limite pas aux hommes mais s'étend aussi aux systèmes informatiques. Un contrôle pas si simple à l'âge de la dématérialisation.
Pour des raisons de service, ces documents sortiront de l'enceinte de l'entreprise pour être utilisés par des sous-traitants et des prestataires qui sont peut-être moins sensibilisés à la confidentialité des documents. D'ailleurs, même sans quitter physiquement...
tracking img