Proudhon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3924 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

Si, pour les auteurs de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen la propriété est un droit naturel et un droit de l'homme, pour certains, la propriété, c'est le vol selon la célèbre phrase de Pierre-Joseph Proudhon.

Né à Besançon le 15 janvier 1809. Son père était vigneron et tonnelier. Ses deux parents admirent l'œuvre égalitaire de la Révolution française. Proudhona quatre frères (dont deux meurt). C'est donc le prototype même de la famille moyenne vivant à la campagne. Proudhon n'avait pas toutes les ressources nécessaires pour accompagner facilement son éducation. Néanmoins, il obtient une bourse qui lui permit d'entrer au collège. Il ne va pas pouvoir poursuivre ses études jusqu'au bout, puisque sa famille est ruinée et il est obligé de quitter le lycéepour travailler. Il se lance dans la typographie et l'imprimerie.
C'est dans le cadre de ce travail qu'il entre en contact avec nombres de livres qui l'interpellent: la Bible, des œuvres d'Adam Smith, Hegel ou encore Fourrier.
En 1833 son frère meurt au service militaire et il écrit que « cette mort achève de me rendre l'irréconciliable ennemi de l'ordre actuel ».
Il essaye de poursuivre sesétudes en même temps qu'il travail. C'est ainsi qu'il obtient finalement son Baccalauréat. Il obtient la bourse de mérite Suard qui le pousse à s'orienter vers les lettres.
En 1839 il rend un mémoire à l'Académie de Besançon pour lequel il reçoit la médaille de Bronze. Il y expose en matière d'économie politique et d'organisation sociale des idées qui inquiètent certains membres de l'Académie.C'est un an plus tard, en 1840, qu'il publie son œuvre Qu'est ce que la propriété? Ou Recherche sur le principe du droit et du gouvernement. C'est le premier mémoire de Proudhon sur la question. Il est immédiatement une source de scandale, l'Académie désavoue l'ouvrage.

L'œuvre Qu'est ce que la propriété?, se présente sous forme d'un mémoire adressé à l'Académie de Besançon. Proudhon se placecontre toutes les thèses présentées par les juristes, les économistes et les philosophes de son temps pour justifier son idée de la propriété privée. Par des formules provocantes telles que « la propriété c'est le vol », il cherche à attirer l'attention. L'Académie rejette sa doctrine qualifiée d'antisociale. Proudhon échappe de peu au parquet grâce à l'intervention de son ami et économiste Blanqui.L'oeuvre de Proudhon contient des défauts méthodologiques. Elle contient beaucoup de vaine rhétorique ou des digressions personnelles. Il mène souvent un raisonnement ironique par l'absurde, mais ce dernier n'est pas ou peu convaincant.

Analyse:
Pour Proudhon écrire “Qu'est ce l'escalvage? C'est l'assassinat. Et Qu'est ce que la propriété? C'est le vol”. Signifie la même chose. Pour lui, lespropriétaires sont des voleurs. Il s'applique ensuite à démontrer en quoi la propriété est mauvaise en observant deux éléments: l'occupation du sol et le travail.
L'occupation du sol conduit à l'inégalité puisque tout le monde ne peut accèder à cette propriété. Les hommes sont trop nombreux. De plus, les propriétaires abusent de leur terre. Il peuvent faire ce qu'ils veulent, même aller contre lebien de la société. Ensuite il donne deux éléments qui fondent sa vision de la société: la possession et l'association libre.

La problématique de l'exposé est: Proudhon nie-t-il vraiment le principe de propriété?

Plan:
1) La théorie de la propriété de Proudhon...
2) … entre idéal et réalité
La théorie de la propriété selon Proudhon

A]« L'association des égoïstes »

Il s'agit ici de prouver que la propriété constitue bien une usurpation et de justifier : « Qu'est ce que la propriété? Ne puis-je répondre de même : C'est le vol » (l.6-7)
→ Les travailleurs sont exploités par les propriétaires, c'est la théorie chez P. de la force collective. En effet, les employeurs (les propriétaires) paient à leurs ouvriers l'équivalent de la...
tracking img