Psychanalyse : au cafe de mohammed dib

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2733 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

L’arrière fond de l’auteur :
Avant de se consacrer pleinement à sa vie d’écrivain, après la guerre d’Algérie, Mohammed Dib fait mille métiers. Au café, nouvelles, publié chez Gallimard en 1955 était un de ses premiers ouvrages littéraires.
Au fond de ce conte, il y a toujours la guerre d’Algérie qui prend place dans le mouvement de décolonisation qui affecta les empiresoccidentaux après la Seconde Guerre mondiale. Elle est un conflit qui s'est déroulé principalement sur le territoire des départements français d'Algérie, mais avec également des répercussions en France métropolitaine, de 1954 à 1962. Pourtant, sauf dans un récit, Dib ne parle jamais directement du conflit entre le Français et l’Algérien. Il le fait plutôt d’une manière plus subtile en gardant la viesociale au premier plan. Toute son œuvre est importante tant par ce qu’elle dit que par la manière dont Dib entend le dire, ou le chuchoter, ou le faire entendre par des voix diverses.
Mohammed Dib a collaboré entièrement à l'émergence la littérature algérienne qui est marquée par des ouvrages dont la préoccupation était l'affirmation de l'entité nationale algérienne par la description d'uneréalité socioculturelle qui allait à l'encontre des clichés habituels de l'exotisme, c'est à ce titre qu'on assiste à la publication de romans tels que la trilogie de Mohammed Dib. Parmi les auteurs engagés de cette époque on trouve aussi Yacine Kateb qui a publié le roman Nedjma, souvent considéré comme une œuvre majeure, Assia Djeban, Mouloud Feraoun, [, , ]Moufdi Zakaria, Mouloud Mammeri, FrantzFanon et Jean Amrouche.

Biographie de l’auteur :

Mohammed Dib, était un écrivain algérien de langue française. Il a écrit plus de trente romans, aussi bien que de nombreuses nouvelles, de pièces de théâtre, des contes pour enfants et de la poésie, tout en langue française. Il est sans doute l'auteur le plus prolifique et célèbre de l'Algérie. Son travail couvre la largeur d'histoire d'algériendu XXème siècle, en se concentrant sur la lutte de l'Algérie pour l'indépendance.
Dib naît à Tlemcen le 21 juillet 1920, dans une famille bourgeoise en partie ruinée. On connait peu de choses sur sa famille. Il commence ses études à Tlemcen, sans fréquenter l'école coranique, et les poursuit aux écoles à Oujda et au Maroc. Il a déjà pratiquement deux langues maternelles : l’arabe et le français.Après la mort de son père en 1931, il commence autour de 1934 à écrire des poèmes mais également à peindre. Avant la seconde guerre mondiale, il est nomme instituteur à Zoudj Beghal, près de la frontière marocaine. Puis en 1940-1941, il est comptable à Oujda dans les bureaux de l'armée ; en 1942 il est requis au Service civil du génie et durant la Deuxième guerre mondiale affecté comme interprèteanglais-français auprès des armées alliées à Alger.
De 1945 à 1947 de retour à sa ville natale, il gagne se vie en dessinant des maquettes de tapis. En 1948, il prend part aux rencontres de Sidi Madani, prés de Blida ou il fait la connaissance d'écrivains français tel que Albert Camus - et cette amitié l’aide plus tard au niveau littéraire et aussi personnel-. Sa vocation de romancier se précisealors. Son premier voyage en France date de cette année-la. En 1950-52, son travail très dégagé était comme journaliste pour le journal progressiste Alger Républicain dans lequel il n’avait pas peur d’écrire la vérité. Il était très réaliste. Dib écrit également dans Liberté, journal du parti communiste algérien. En 1951 il se marie avec Colette Bellissant - une fille d’un ancien professeur de Dib- dont il aura quatre enfants. Mohammed Dib lit à cette époque les classiques français, les écrivains américains, les romanciers soviétiques et italiens. Il voyage en France en 1952. C'est en cette année que paraît La Grand maison, son premier roman dont suivra après L'incendie, Au café et Le métier à tisser sa célèbre trilogie.
Mohammed Dib travail comme correspondant commercial de 1956 à...
tracking img