Puccini et massenet : de manon à la bohème.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3095 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Puccini et Massenet : de Manon à La Bohème. « Massenet a compris le fondement de la musique… il compose pour faire plaisir » sur ces paroles de Puccini, nous pouvons comprendre le lien qui unie les deux compositeurs : l’influence de Massenet sur Puccini. Partons de cette constatation pour étudier les points communs entre Manon : opéra comique de J. Massenet, et La Bohème de G. Puccini. L’opéra ducompositeur de Madame Butterfly étant notre objet d’étude du semestre, nous étudierons en premier Massenet et son opéra Manon. En second, nous ferons une étude entre deux personnages similaires dans les deux opéras : Manon et Musette. Enfin nous ferons une étude musicologique des deux opéras. Massenet et Manon. Jules Massenet est née le 12 mai 1842 à Montaud (aujourd’hui un quartier de StEtienne). Il monte à Paris en 1848, il rentre alors au conservatoire ou il étudie le piano, le solfège, le contrepoint et la composition. Il reçoit le premier prix de piano en 1859, et en 1863 le premier prix de contrepoint. La même année, il remporte le prix de Rome grâce à sa cantate David Rizzio. Il rencontre alors Liszt qui lui demande de le seconder dans son enseignement. Il épouse une des élèvesLouise-Constance de Gressy en 1866. Apres son mariage, il remonte sur Paris ou il remporte ses premiers succès lyrique grâce aux opéras : MarieMagdeleine et Le Roi de Lahore. En 1878, il est nommé professeurs au conservatoire. Apres cela il enchaine les succès avec en 1884 Manon, d’après le roman de l’Abbé Prévost, ou encore en 1892 Werther, sur un sujet créé par Goethe. Ces élèves le désignentcomme un bourreau de travail, capable de se lever a 4h du matin pour composer, enseigner, auditionner sans interruption. Il meurt le 13 aout 1912 à Paris. Son œuvre est essentiellement lyrique, il nous a laissé 25 opéras, des drames sacrés ; mais aussi des concertos, des ballets, de la musique de chambre… Manon : opéra comique est un opéra en 5 acte sur un livret de Meilhac et Gille d’après le romande l’abbé Prévost. La création ce fut a l’Opéra Comique de Paris le 19 janvier 1884. Personnages : -Manon Lescaut - Chevalier Des Grieux -Lescaut : le cousin de Manon -Guillot et Brétigny : nobles - Comte Des Grieux : le père du chevalier Acte I : La cour d’une hôtellerie à Amiens. Il est l’heure du diner et tout le monde est affamé. Arrive une farandole de plat, alors que Lescaut accompagné degardent attendent l’arrivée du coche, et de Manon. Enfin celui-ci arrive, voyageurs et porteurs forme un discourt continue alors qu’émerge Manon, rêveuse, que son cousin reconnait. A peine va-t-il chercher le bagage de sa cousine, que Guillot et Brétigny font la cour à Manon. Lescaut met fin a leurs discours, après un discourt morale, il s’en va jouer aux dés avec les gardes. Arrive Des Grieux quiest arrivé en retard pour prendre le coche, il remarque Manon par hasard, s’en suit un duo enflammé finissant sur le départ des deux nouveaux amants. Acte II : Manon et Des Grieux sont dans un appartement à Paris, dans une ambiance sensuelle, le chevalier décrit Manon dans une lettre adressée a son père. Mais Lescaut et Brétigny déguisé en garde débarque, sans vient un discourt plus ou moins calmeentre le chevalier et Lescaut, qui se finit par le consentement que les jeunes amants puissent jouir de leurs sentiments. Mais Brétigny ayant pris Manon a part, la prévient de l’enlèvement de son amant. Il en profite pour lui promettre la grande vie, si elle accepte de le suivre. Apres un monologue déchirant, elle succombe a l’attrait d’une vie coquette avec Brétigny. Acte III Tableau 1 : Le coursde la Reine, ou marchant et bourgeois se côtoient, Lescaut prime la dépense, avant que n’arrive Brétigny et Manon, richement habillé. Le comte des Grieux apprend à Manon que son fils va prononcer ces vœux pour devenir prêtre. Elle décide de rejoindre celui qu’elle aime avant qu’il ne soit trop tard.

Tableau 2 : Au séminaire de St Sulpice, le comte essaye de convaincre son fils qu’il peut...
tracking img