Puis je faire confiance a mes sens ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le désir est-il compatible avec le bonheur ?

On considère souvent que le désir serait en outre compatible avec le bonheur. Il semblerait que le désir et le bonheur soient liés. Le désir reconnaît le bonheur comme un manque. Sans désir il n'y aurait pas de bonheur, et donc, le bonheur, dans sa définition n'exclu pas le désir. Le désir étant le propre de l'homme, il est dans sa nature profondede désirer, il serait donc lié a une certaine envie, c'est à dire un rêve, un souhait d'existence qui peut porter sur une réalité. Cette fuite du désir résulte de la distance qui sépare l'homme du seul état en lequel il pourrait se nourrir, a savoir le bonheur. Qui lui, le bonheur est un état de bien être, ou le porc et l’âme seraient en harmonie avec le monde et ne seraient pas troublés. Lebonheur est représentatif d'une dimension temporelle. Cependant, le désir est-il toujours compatible avec le bonheur ? Le bonheur étant un état empirique, soumis aux changements imprévisibles de l'humeur, il se pourrait qu'il accepte ou non le désir. Certains philosophes en effet, s'accordent a dire que le désir doit être éradiqué, supprimé.. Ils adoptent alors une vision négative du désir qui consistea dire que le désir est plutôt source de souffrance. Si le bonheur doit être un plaisir et que le désir est digne de souffrance, eux deux ne seront donc pas compatible. C'est pourquoi il faudrait se demander si les désirs sont réellement utile ? Et si tel est le cas, est-ce-que les désirs sont toujours louable ?, Est-ce-qu'il nous oriente toujours vers le bonheur ou au contraire faut-il éradiquerle désir pour atteindre le bonheur ? En quel sens peut-on affirmer que nous avons réellement besoin de nos désirs ? Le désir est toujours désir de quelque chose, ce « quelque chose » nous manque, que nous en ayons un besoin vital ou non. Ainsi, le désir pourrait se définir par le besoin d'aller vers le désirable, que celui-ci soit un objet, une personne ou même qu'il soit bon ou mauvais. C'est unesatisfaction de prendre quelque chose comme désiré. D'une part, l'objet désiré une fois qu'il est possédé perd le plus souvent de son caractère de désirabilité. D'autre part, une satisfaction complète du désir semble impossible puisque le désir ne cesse de se tourner vers de nouveaux objets dont il est privé. Sans manque, le désir ne serait plus rien. L'homme est un être de désir. On a coutume deconsidérer que la raison constitue l'essence de l'homme. Le désir, qui relève des inclinations sensibles, nous rapprocherait de l'animal, tandis que la raison nous en distinguerait. C'est ainsi que Kant affirme, dans Fondements de la métaphysique des mœurs, que la véritable destination de l'homme n'est pas le bonheur, mais la réalisation de sa nature d'être raisonnable, c'est à dire de quelqu'unpouvant prendre ses distances à l'égard de ses désirs et se déterminer par pur respect du devoir. Il faut reconnaître que l'homme est né pour faire son devoir et que la question de son bonheur ne passe pas forcément en premier. Il est un être de raison. La pensée de Descartes est proche de la morale stoïcienne, il affirme que c'est pour lui une règle de conduite de préférer réformer ses désirsplutôt que l'ordre du monde car les seules choses qui soient en notre pouvoir sont nos pensées. Or, c'est une propriété de la volonté de ne désirer que ce qui est possible. En effet, écrit Descartes, nous ne désirons pas posséder le Royaume de Chine, cette possession ne nous manque en aucun cas. Ainsi, si nous apprenons à ne désirer que ce que nous avons la certitude de s'approprier, alors plus rienne pourra

nous manquer. Nous aurons un sentiment de bien être plus vaste que celui qui, possédant toutes les richesses, ne sait pas mettre fin a sa conquête. Descartes a bien soin de préciser que c'est la un exercice difficile. C'est en quoi le désir ne saurait promettre ni bonheur, ni repos. Lorsque l'on parle de « bons » désirs c'est lorsque l'on sait que l'objectif est réellement atteint...
tracking img