Pulsion de vie - mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2398 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pulsions de vie - mort |

Introduction:

J'ai considéré cette ligne rouge comme l'élément commun entre ces trois œuvres, je m'explique : je compare cette ligne rouge comme une frontière intérieure à chacun des protagonistes que ce soit de Onitsha, Apocalypse now ou la ligne rouge. Il s'agit de la frontière entre la pulsion de vie et de mort.

Qu'est ce la pulsion de vie – mort:

D'après Freud, il y à trois étapes qui sont assimilées à cette pulsion :

Première étape : elle est caractérisée par le dualisme entre pulsions sexuelles et pulsions d'auto conservation. Cette dualité est une opposition entre les pulsions qui servent à la sauvegarde de l'individu et les pulsions qui assurent la conservation de l'espèce.
Deuxième étape : elle est marquée parl'introduction du narcissisme dans la théorie des pulsions. Le narcissisme nous amène à considérer 3 faits: un état totalement indifférencié, la constitution d'une image unifiée du Soi par succession des auto érotismes et par intériorisation d'une image de l'Autre, le retrait sur le Moi par les objets extérieurs.
Troisième étape : elle institue l'opposition entre pulsions de vie et de mort. Lapulsion de mort est postulée à la suite d'une remise en cause du principe de plaisir. Le changement et le progrès seraient dus à l'action des facteurs extérieurs, des facteurs perturbants qui obligent l'organisme à sortir de cette inertie. On peut dire que la pulsion tend à ramener l'organisme vers l'inorganique, ou encore que la fin vers laquelle tend toute vie est la mort. A celle-ci s'oppose unepulsion de vie (EROS) qui tend à organiser des formes de substances vivantes. Cependant, les deux pulsions de vie et de mort peuvent se trouver unies dans des proportions variables et ces variations modifient de façon considérable le comportement du sujet.

Pulsions de vie - mort dans la ligne rouge :

Situation initiale:

Dans ce film, je vais étudier le parcours initiatiquede Witt qui est un des personnages principal de ce récit, de plus c'est celui qui présente le plus de recoupement avec les autres personnages.
Witt est un soldat pendant la guerre, seulement il a déserté et s'est réfugié avec un ami sur une petite île peuplée de Mélanésiens.
C'est deux soldats ont réussi à trouver un nouvel équilibre qui leur fait oublier l'armée, une nouvelle source devie, une nouvelle pulsion qui leur permettent d'avoir une autre vision vis à vis de la mort.
Cependant, ils sont toujours lié à l'armée. En effet, une jeune Mélanésienne fait remarquer à Witt : « tu a l'air de l'armée ». Cette phrase met en avant une certaine fatalité.
Le déséquilibre de cette harmonie, ce fait lorsque le navire est là pour les reprendre et qu'ils seront rejeté à nouveau dansune guerre dont ils ne veulent rien savoir.
Witt va éprouver un manque, il a besoin de trouver à nouveau un sens à sa vie afin de pouvoir comprendre les autres et de les aider dans les épreuves. Il ba tout faire pour ouvrir les yeux aux autres.
C'est en quelques sortes la guerre qui sert d'élément déclencheur de la quête de Witt. C'est cette opposition guerre >< nature qui va l'amener àse poser des questions existentielle.

Situation de transformation :

Witt s'interroge énormément sur la nature humaine, qu'est qui pousse l'homme à agir comme il le fait ?
Witt est le seul à avoir connu la nature avant de rentrer dans l'enfer de la guerre, il est donc le seul pouvoir être neutre et se poser les questions qu'il faut.
Il continuera tout au long du film à seposer des questions qui introduisent déjà l'opposition guerre >< nature.
Witt s'interroge sur l'origine du mal : « ce grand mal, d'où est-il venu (...) quelle graine l'a fait pousser (...) », il se demande pourquoi l'homme est tombé si bas.
Witt lors de la permission observe les hommes : « la guerre ne rend pas les hommes plus nobles, elle en fait des chiens, elle empoisonne l'âme »....
tracking img