Qu'est-ce qu'une oeuvre moderne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2266 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’est-ce qu’une œuvre moderne ?

De la fin du XIXème siècle jusqu’à aujourd’hui, nous avons pris pour habitude d’utiliser régulièrement la notion de modernité et de l’appliquer à toutes sortes de domaines sans forcément reconnaître son sens originel. En l’associant sans relâche avec diverses spécialités comme le design - Style Moderne -, la danse - Modern Jazz - voire la politique -groupe ‘Progrès et Démocratie Moderne’ en France et parti ‘New Labour’ en Angleterre -, nous en vînmes à l’attribuer au progrès, à une positive évolution, facilitant alors l’amalgame. C’est ainsi que ce terme est trop souvent attribué à la notion plus juste de contemporanéité, quand il s’agit de nommer les derniers changements, mouvements et techniques en vogue ; en observant le film les TempsModernes de Charles Chaplin, sorti en 1936, on constate que le réalisateur s’est surtout appliqué à dénoncer les nouveaux modes de vie de la société en relatant les dangers de l’industrialisation et en annonçant la tragédie économique et sociale, hérités de la Grande Dépression. En conséquence, il s’est attaché à décrire des problèmes plus contemporains que modernes, des problèmes de son temps.Par ailleurs, nous désignons en Histoire par « Temps Modernes » ou « Epoque moderne », la période comprise entre la prise de Constantinople par l’Empire Ottoman – ou la fin du Moyen-Âge – et la Révolution française (1453/1492 – 1789). Cette dernière eut pour volonté de placer la raison comme centre des réflexions humaines, donc de rationnaliser le jugement de l’action associée aux hommes. Ellepermit donc une remise en question de la culture traditionnelle, du système politique et social, et émancipa les pensées vis à vis des idéologies conventionnelles. C’est ainsi que naquit par exemple la querelle des Anciens/Classiques contre les Modernes à la fin du XVIIème siècle, lutte entre les conceptions artistiques d’imitation des artistes de l’Antiquité grecque et romaine, et d’innovation, dedépassement de ces derniers, prônant une liberté nouvelle dans la création adaptée à l’époque contemporaine.
Dans le domaine de l’art, la distinction est plus claire : on appelle « Art Moderne » la multitude de styles et de mouvements en rupture avec les canons esthétiques prédéfinis à la Renaissance, commençant dès 1863 avec le Déjeuner sur l’herbe d’Edouard Manet et s’arrêtant dans les années1960. L’Art Moderne est en fait le reflet d’un contexte de grands bouleversements qui sont en interaction les uns avec les autres – Révolution industrielle, transformations sociales rapides, déchaînements des passions politiques, idéologiques et révolutionnaires, crise des fondements scientifiques et philosophiques. La rupture la plus radicale sera l’Abstraction au début des années 1910.Nous tâcherons alors de définir ce qu’est une œuvre moderne, dans un premier temps par le questionnement de l’originalité de l’œuvre, et dans un second temps, le caractère intemporel, éternel de cette dernière.

Le terme « moderne » trouve son origine dans le mot latin modus, signifiant « procédé, façon, manière », lui-même dérivé de modo, « à l’instant même, bientôt, tantôt ». On peutalors penser que la modernité désigne une nouvelle façon de penser, d’agir, d’être et par extension, qu’elle offre une innovation quant à la forme que prendrait l’œuvre désignée comme moderne. C’est Charles Baudelaire qui, s’inspirant de Chateaubriand, érigea ce terme comme mot d’ordre d’une nouvelle esthétique dès 1863 dans le Peintre de la vie moderne. Signification d’un réel changement, il y faitune critique de la tradition classique et de ses spectateurs, clamant une ouverture sur d’autres artistes et beautés, s’attachant à « la peinture des mœurs du présent. » quand il préfère la ressemblance morale à l’imitation de la nature. Il évoque les scènes de la vie parisienne et crée un rapport entre les individus et la ville. Il en résultera l’Homme des Foules, texte dans lequel il explique...
tracking img