Qui va ganger les compagnies low cost

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 89 (22214 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1

MEMOIRE DE RECHERCHE

Compagnies Low Cost et compagnies traditionnelles en Europe : qui va gagner ?
L’exemple de Ryanair et Air France

VINCENT ETCHEBEHERE NICOLAS FARGETTE

JUIN 2006

INTRODUCTION 1 1.1 LE MODELE LOW COST ET LE MODELE TRADITIONNEL L’origine du Low Cost : Southwest Airlines

4 5 5 10 10 10 11 11 12 13 14 15 15 16 18 18 18 22

1.2 L’analyse du modèle Low Cost1.2.1 Une capacité en sièges densifiée 1.2.2 Des taux d’utilisation élevés 1.2.3 Des taux de remplissage élevés 1.2.4 Des coûts fixes optimisés 1.2.5 Analyse des coûts incompressibles 1.2.6 Analyse des coûts du pionnier Southwest 1.2.7 Analyse des coûts des compagnies Low Cost européennes 1.2.8 Les aéroports secondaires 1.2.9 La vente directe 1.2.10 Comparaison des coûts généraux 1.3 Les compagniestraditionnelles : l’exemple d’Air France 1.3.1 Historique d’Air France 1.3.2 Stratégie du groupe Air France-KLM 1.4 Comparaison des deux modèles

2 LA BATAILLE LOW COST CONTRE COMPAGNIES CLASSIQUES AUJOURD’HUI 2.1 Etat des lieux du transport aérien en Europe 2.1.1 La part de marché des Low Cost 2.1.2 Quels sont les acteurs Low Cost en Europe ? 2.2 Les compagnies traditionnelles aujourd’hui 2.2.1Les alliances stratégiques 2.2.2 La politique commerciale chez Air France 2.3 Performances comparées des deux modèles 2.3.1 Ponctualité des vols 2.3.2 Annulation des vols 2.3.3 Performance bagage 2.3.4 Conclusion sur les performances 2.4 Analyse financière

24 24 24 28 31 31 32 34 34 36 37 37 39 42 42 42

2.5 Sondage auprès des passagers 2.5.1 Méthodologie 2.5.2 Résultats du sondage

2 3

TENDANCES ET PERSPECTIVES POUR LE SECTEUR

45 46 46 46 47 48 51 51 51 53 55 57 59 59 63 64 64 64 64 66 66 66 68 70 70 71 74 76 76 79 80 85 86

3.1 Les possibles ripostes des compagnies classiques 3.1.1 Avoir sa propre filiale Low Cost 3.1.2 La mise en œuvre d’une politique de réduction des coûts 3.1.3 La riposte tarifaire 3.1.4 L’abandon de certaines routes ou segment de marché 3.2 Leyield management 3.2.1 Chez les Low Cost 3.2.2 Chez les compagnies classiques 3.2.3 Yield Low Cost et classique comparés 3.2.4 Conclusion sur le yield management 3.3 La bataille juridique

3.4 Les services en lignes 3.4.1 Chez les compagnies Low Cost 3.4.2 Chez les compagnies classiques 3.5 Les alliances 3.5.1 Les grandes alliances 3.5.2 Les alliances compagnies traditionnelles-compagnies Low Cost3.5.3 Alliance de compagnies Low Cost 3.6 L’importance stratégique des aéroports 3.6.1 Air France : focus sur le hub de Roissy 3.6.2 Le développement des aéroports secondaires grâce aux Low Cost 3.6.3 Une concurrence entre aéroports favorable aux Low Cost 3.7 Les menaces pour les compagnies Low Cost 3.7.1 Le pétrole 3.7.2 Le pression de la Bourse et la croissance à tout prix CONCLUSION ANNEXESBibliographie Résumé de l’entretien avec M. Dumortier (Virgin express) Sondage réalisé par les étudiants Données collectées pour l’étude des prix de billets Etats Financiers

3

INTRODUCTION
« Paris-Nice en avion à 30 euros ! ». Ce genre de slogan était encore impensable il y a dix ans. Aujourd’hui, c’est une réalité et la conséquence d’un phénomène Low Cost qui a souvent été appelé « larévolution Low Cost ». En tant qu’étudiants, nous avons souvent utilisé ce moyen économique et rapide de voyager, et nous avons en partie délaissé les compagnies classiques comme Air France au profit de Ryanair ou Easyjet. Aujourd’hui, à l’heure où les compagnies Low Cost occupent un quart du trafic européen, nous nous sommes demandés quel sera l’avenir de la concurrence entre ces deux types decompagnies en Europe. En clair, va-t-on vers une suprématie des compagnies Low Cost dans le secteur aérien en Europe ?

Pour tenter de répondre à cette question, il nous a fallu revenir aux origines du Low Cost et donc regarder outre atlantique, pour étudier la compagnie Southwest Airlines, pionnière dans la mise en place du modèle. Après une première partie où nous détaillerons les origines et...
tracking img