Racisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (353 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Conclusion générale :
Après de longues « marches » dans les couloirs de l’injustice et du racisme, la population afro-américaine, composées d’anciens esclaves et de descendant d’anciensesclaves, se sont vu bouleverser le cours de l’histoire. Ils ont changé la vision que le monde avait d’eux et ont décidés de se battre et de ne plus accepter leurs conditions humiliantes.Cependant, les choses n’ont pas été de tout repos et les écueils furent innombrables.
L’ascension des noirs américains aux droits civiques pendant la période de 1953-1964 est une bataille, combatmené sur tous les fronts : tant juridique que sociale mais se développe également dans la politique, et aussi par le biais de la littérature. La littérature s’épanouie à partir du moment oùils prennent conscience de la vision que les blancs ont d’eux : « Les Noirs sont des êtres inférieurs, nés pour être esclave à jamais ». Or aux Etats-Unis, l’abolition de l’esclavage étaitcensée offrir aux Noirs américains des droits égaux aux Blancs. Ils ont donc émergé hors de cette étiquette qui leur était collé.
Mais les noirs américains ne sont pas seuls. Contrairement àce que l’on peut penser, certains blancs ont aidés les noirs américains à acquérir leurs droits civiques à l’instar des présidents comme John F. Kennedy ou d’écrivain comme John H. Griffinqui va passer sa vie à mettre en lumière la condition de vie des noirs américains. Ces revendications aboutissent à l’abolition de lois et déségrégation dans tous les états des Etats-Unis.Sources :
Livres :
Griffin, John H. Dans la peau d’un Noir, Gallimard, 1962. 249 p. Folio.
Cone, James H. Malcolm X et Martin Luther King. Labor et Fides, 1991. 124 p
Périodiques :Pap Ndiaye, La voix noire de l’Amérique. L’histoire, 2008, N°329, p.36-47.
Andrew Diamond, Qui veut tuer Martin Luther King ? L’histoire, 2008, N°329, p.50-55
Sites :...
tracking img